Galapagos met en terme à son traitement contre l'eczéma

©Bloomberg

Galapagos met fin à son programme de développement clinique de MOR106, un médicament prometteur contre l'eczéma.

Le programme de développement clinique de MOR106, c'est terminé. C'est ce que la biotech belgo-néerlandaise a annoncé ce lundi soir.

En 2008, Galapagos avait conclu un accord avec la société allemande Morphosys pour développer conjointement des anticorps contre les maladies inflammatoires. MOR106 se concentre sur le traitement de la dermatite atopique (DA), la forme la plus grave d'eczéma. Plus tôt cette année, la phase 2 de l'étude avait débuté, avec 60 patients aux États-Unis qui ont testé le médicament. Toutefois, une analyse a montré que le médicament n'était pas suffisamment efficace. "Nous sommes bien sûr déçus du résultat obtenu avec le MOR106 dans l'eczéma", a déclaré Piet Wigerinck, Chief Scientific Officer de Galapagos.

"Nous sommes bien sûr déçus du résultat obtenu avec le MOR106 dans l'eczéma."
Piet Wigerinck
Chief Scientific Officer de Galapagos

MOR106 était, après le blockbuster filgotinib (contre les rhumatismes), le grand espoir de Galapagos. L'année dernière, le groupe pharmaceutique suisse Novartis avait acheté une licence exclusive pour son développement et sa commercialisation.

Outre le financement du programme actuel et futur par Novartis, MorphoSys et Galapagos recevraient collectivement un paiement de licence de 95 millions d'euros. Si certains jalons de développement ou commerciaux étaient atteints, MorphoSys et Galapagos pourraient recevoir collectivement des paiements d'étapes pouvant atteindre environ 850 millions d'euros.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect