IBA abaisse ses prévisions: l'action plonge

©IBA

La société néolouvaniste clôture le trimestre sur une perte de 4,6 millions d'euros. Outre des retards dans les commandes, elle doit faire face à un concurrent américain.

IBA présente ses résultats semestriels ce jeudi. Mais ce n'est pas surtout les chiffres qui doivent être scrutés. Plutôt les prévisions.

En effet, ces derniers mois, IBA a lancé des avertissements sur ses résultats, suite à des retards dans l'installation de son matériel de protonthérapie chez ses clients, notamment.

Le titre avait été particulièrement sanctionné en Bourse. Qu'en est-il cette fois-ci?

→ IBA abaisse une nouvelle fois ses prévisions

En juillet, la société néo-louvaniste abaissait son estimation sur la progression de ses revenus 2017, passant d'une hausse  entre 15 et 20% à une progression de son chiffre d'affaires comprise entre 5 et 10%. Et la marge opérationnelle, d'abord espérée entre 10 à 12%, était ramenée à environ 5%. Ces chiffres sont maintenus.

A l'époque, IBA s'abstenait de toute révision de pronostic pour 2018 et 2019. Cette fois, l'impact des retards a pu être mesuré.

Pour 2018 et 2019, les revenus devraient être stables ou en croissance à un taux à un chiffre moyen (" flat to mid-single digit revenue growth", comme ils disent). Bref, entre 0 et 5%. La marge Rebit devrait comprise entre un taux à un chiffre moyen et un taux à un chiffre élevé ("a mid to high single digit"). Maximum 9% donc.

Par rapport aux prévisions de mai, il s'agit bien d'un nouveau profit warning. Au printemps, la société misait sur une croissance des revenus "double-digit" et une marge opérationnelle était vue autour de 13%. 

A moyen terme, la croissance des revenus sera comprise entre un taux à un chiffre élevé et un taux à deux chiffres bas et la marge Rebit comprise entre 13 et 15%

IBA signale néanmoins que malgré cet abaissement de prévisions, sa politique de distribution de dividendes reste inchangée.

→ Quid de l'action en Bourse?

IBA a chuté de plus de 35% en Bourse suite à ces annonces. Et depuis le mois de mai et le record de 56,94 euros, la descente du cours est très forte:

→ Les résultats semestriels

Quid des résultats du semestre? Olivier Legrain, le CEO, parle bien d'un semestre compliqué. Mais il se montre plus optimiste pour le carnet de commandes. "Le développement de notre pipeline ainsi que de notre carnet de commandes d’équipements et de services, qui représente désormais plus d’EUR 1 milliard, est encourageant et nous constatons avec plaisir la forte croissance de notre activité Dosimétrie au cours de cette période."

Si le chiffre d'affaires semestriel a gonflé de 4% (à 151,6 millions d'euros), le Rebid s'écroule de 87% et le Rebitda de 70%. IBA clôture le semestre par une perte de 4,6 millions d'euros.

→  Face à la concurrence

David Vagman, analyste pour KBC Securities, signale en outre qu'IBA a désormais un concurrent de taille, l'Américain Varian qui "après des années de mauvaise gestion dans la protonthérapie a finalement réussir à se transformer en concurrent." L'analyste, du coup, réduit son objectif de cours de manière radicale: de 44 il passe à 19 euros...

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect

Messages sponsorisés

n