IBA envisage de vendre sa division de Dosimétrie

©IBA

Le groupe belge IBA mène une évaluation stratégique de sa division de Dosimétrie et envisage notamment de la vendre.

Le premier fournisseur mondial de solutions de protonthérapie pour le traitement du cancer cotée à Bruxelles, IBA , mène une évaluation stratégique de sa division de Dosimétrie. Il envisage différentes options: la vente, la fusion, une introduction en bourse ou le maintien de l’activité. D’ici la fin de l’année, IBA fera le point sur l’avancement de cette évaluation.

"La forte croissance qu’IBA Dosimetry a enregistré en 2017 nous permet à présent d’explorer diverses options afin de maximiser sa valeur future ainsi que son potentiel stratégique. Cette évaluation est en parfaite adéquation avec l’objectif que nous nous sommes fixé, à savoir de nous center sur notre activité principale, la protonthérapie et les autres accélérateurs, et d’investir dans la technologie et plus précisément dans les logiciels."
Olivier Legrain
CEO d'IBA

En 2017, les revenus de dosimétrie se sont accrus de 11,9% par rapport à l'année précédente, à 53,8 millions d'euros contre 48,1 millions au 31 décembre 2016, "en raison d’une solide conversion du carnet de commandes et d’une hausse des ventes issue des activités liées à la radiothérapie et à la protonthérapie", indiquait la société belge dans son rapport annuel.

Les revenus totaux du Groupe s’élevaient à 287,4 millions d'euros pour 2017, soit une baisse de 12,6 % par rapport à 2016 (328,8 millions d'euros). Les revenus du Protonthérapie et Autres Accélérateurs étaient quant à eux en baisse de 16,8% à 233,6 millions.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés