IBA signe un contrat en Chine

Olivier Legrain, CEO d'IBA. ©BELGA

Et de cinq pour IBA. La firme de Louvain-la-Neuve va installer un nouveau centre de protonthérapie, en Chine cette fois. Cela porte à cinq les contrats annoncés depuis le début de l'année. Habituellement, ce genre de contrat porte sur un montant compris entre 35 et 40 millions d'euros.

Un nouveau contrat pour IBA . En Chine, cette fois, après celui annoncé, début mai, en Italie et ceux au Royaume-Uni conclus en mars.

Ce nouveau contrat renforce davantage notre position de leader en Chine avec plus de 60% de parts de marché.
Olivier Legrain
CEO d'IBA

Le spécialiste mondial de solutions de protonthérapie pour le traitement de cancer a convaincu China CNNR qui va installer un appareil compact Proteus One. Ce contrat est entièrement financé et est d’application dès aujourd’hui ce qui n’était pas le cas pour ceux signés au Royaume-Uni. Les premiers patients devraient être traités en 2021.

"Le Proteus One sera muni des technologies Pencil Beam Scanning (PBS) et Cone Beam CT (CBCT) qui font de Proteus One la seule solution compacte de protonthérapie capable de réaliser des traitements adaptatifs", précise IBA dans un communiqué.

Ce contrat inclut un accord de maintenance à long terme. Le prix habituel d’un Proteus One avec contrat de maintenance varie entre 35 et 40 millions d’euros.

Depuis le début de l’année, IBA a signé des accords pour cinq salles de protonthérapie.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect