La biotech wallonne Istar Medical lève 17,5 millions et table sur 32 millions

©Thomas De Boever

La vigueur du secteur de la biotech et de la medtech en Belgique, en général, et en Wallonie en particulier, ne désarme pas. Istar Med accueille cinq nouveaux actionnaires, dont la Gimv, BNPPF, le fonds néerlandais LSP et l’allemand Earlybird.

Signe de la santé du secteur, les sociétés de la biotechnologie et des équipements médicaux (medtechs) continuent de lever massivement des fonds en Wallonie. Alors qu’au premier semestre de cette année, elles avaient récolté quelque 170 millions d’euros, des opérations repérées ces dernières semaines montrent que la tendance reste toujours aussi forte en cette fin d’été.

Après la namuroise Volition (15 millions de dollars récoltés), on vient d’apprendre qu’Istar Medical a bouclé, à fin juillet, une très belle levée de fonds. Cette entreprise basée à Wavre et qui développe des implants ophtalmiques destinés à traiter le glaucome, a opéré en deux temps: elle a converti en actions deux prêts consentis par certains de ses actionnaires, pour un total de 7,6 millions d’euros, puis elle a augmenté son capital en espèces à concurrence de 17,5 millions. À cette occasion, Istar Medical a accueilli cinq nouveaux actionnaires dans son capital. Alors qu’elle comptait déjà des acteurs de choix parmi ses premiers actionnaires, les nouveaux venus ne sont pas n’importe qui non plus…

Parmi les actionnaires existants qui ont participé à la nouvelle augmentation de capital figurent Capricorn Health-Tech, la SRIW, la SFPI, Investsud, le FEM, ainsi que quelques investisseurs privés, dont Christian Homsy, l’ancien CEO de la biotech Celyad.

Parmi les actionnaires existants qui ont accepté de convertir leurs prêts et participé à la nouvelle augmentation de capital figurent le fonds d’investissement louvaniste Capricorn Health-Tech, la Société régionale d’investissement de Wallonie (SRIW), la Société fédérale de participations et d’investissement (SFPI), Investsud via sa filiale Financière Spin-Off Luxembourgeoise, le fonds d’investissement français Fonds européen des matériaux (FEM), ainsi que quelques investisseurs privés, dont Christian Homsy, l’ancien CEO de la biotech Celyad.

Ceux-ci ont souscrit la petite part de la nouvelle levée: 2,6 millions d’euros en tout. Le gros de l’effort a été fourni par les nouveaux venus, qui ont injecté 14,8 millions dans Istar Medical. Le holding flamand coté Gimv en fait partie: il est intervenu en son nom propre ainsi qu’à celui de Gimv Health & Care Co-Invest, un fonds qu’il a lancé avec le gouvernement flamand en 2013 et qui est dédié au "secteur des soins de santé du futur". GIMV a investi 4,6 millions dans Istar et son fonds spécialisé 753.000 euros.

À ses côtés, on trouve BNP Paribas Fortis Private Equity Belgium, le fonds de private equity de la banque. Il a souscrit pour 1,3 million d’euros d’actions nouvelles d’Istar.

Les deux autres nouveaux actionnaires sont étrangers. LSP HEF 2 Holding, qui a participé à la récolte à concurrence de 5,3 millions d’euros, est un des fonds créés par le groupe LSP. Cet acteur du private equity qui a vu le jour il y a plus de trente ans aux Pays-Bas n’investit que dans le secteur de la santé. Il gère actuellement trois fonds, dont LSP HEF 2, qui se concentre sur les entreprises de technologies médicales déjà en phase avancée, susceptibles de procurer un bénéfice à la fois économique et en termes de santé. LSP ne chasse pas en terres inconnues, puisqu’il s’est déjà intéressé plus d’une fois au marché belge de la biotech et des medtechs: son portefeuille héberge ou a déjà hébergé des participations dans ImCyse, Sequana Medical, Etherna, argenx, DecGen, Movetis ou autre MDxHealth…

2,6
millions
Le fonds de venture capital allemand Earlybird a souscrit 2,6 millions d’euros dans Istar Medical.

Quant au dernier de la liste, Earlybird Health Gmbh & Co, il s’agit d’un fonds de venture capital allemand qui a un peu plus de vingt ans et qui gère un portefeuille d’environ un milliard d’euros. Contrairement à LSP, il s’intéresse à plusieurs secteurs. Il cherche à cibler les entreprises technologiques innovantes en Europe, et qui sont en phase de développement ou de croissance. Le secteur de la santé est un de ceux qu’il a présélectionnés. Il a déjà frayé, lui aussi, avec le marché belge des biotechs, puisqu’il a pris une participation dans Miracor Medical. Dans Istar Medical, Earlybird a souscrit 2,6 millions d’euros.

Last but not least, cette augmentation de capital n’est que la première tranche d’un investissement global qui en comptera deux. Il est prévu, en effet, qu’une deuxième tranche permettra à Istar de lever 15 autres millions d’euros en espèces prochainement, sous conditions. Soit au total 32,5 millions, sans compter l’opération de conversion de prêts.

Huit ans d’histoire

L’histoire d’Istar Medical est relativement récente. Ses débuts remontent à 2011, quand ses pères belges et américains ont installé la société à Isnes, près de Gembloux, avec déjà le projet de développer des applications ophtalmiques au départ d’un nouveau biomatériau mis au point par la société (américaine) Healionics en partenariat avec l’Université de Washington à Seattle: composé de sphères microscopiques, ce matériau baptisé "STAR" offre la particularité d’être bio intégrable sans risque de rejet.

92
millions
C’est le nombre de patients souffrant du glaucome dans le monde.

Sur cette base, la start-up belge Istar Medical, avec dès les débuts la Région wallonne et Capricorn dans son tour de table, a mis au point un système d’implant, à introduire dans l’œil afin d’y réguler la tension oculaire, cause de la dégénérescence du nerf optique (à l’origine du glaucome).

Un traitement prometteur, que la société entre-temps relogée à Wavre a encore amélioré ultérieurement en facilitant la pose de l’implant par un nouveau système d’injection simple et très peu invasif, le Miniject.

Sachant qu’il y a 92 millions de personnes dans le monde qui souffrent du glaucome et que les autres traitements existants ont une efficacité limitée, cette solution offre un sacré potentiel.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect