Les raisons du mini-krach de Celyad

©Bloomberg

Hier en une séance, et à la stupéfaction quasi générale, le titre de la biotech Celyad a dévissé de 15%. Explications alors que l'action reprend ses esprits ce mardi.

Vous êtes tenté par un investissement dans les biotechs? Avant de vous lancer, regardez bien le graphique de cours de Celyad (tout en bas de l'article), par exemple. Les creux y succèdent aux sommets dans des amplitudes qui peuvent donner le vertige aux moins aguerris. Et parfois sans que le commun des investisseurs puisse y retrouver ses petits.

C’est ce qui s’est passé lundi. Une journée noire pour Celayd puisqu’en l’espace d’une séance, le titre a dégringolé de 15,33% passant de 46,12 euros à 39,05 euros. Et cela dans des volumes (200.000 titres échangés) cinq fois supérieurs à la moyenne.

Hier, on a eu beau consulter le site de Celyad, le terminal Bloomberg, les dépêches d’agences et Twitter pour découvrir un début d’explication a ce mini-krach. En vain.

Leucémie

La dernière information (régulée) officielle remontait au 3 octobre dernier. La biotech brabançonne qui développe un traitement du cancer par stimulation du système immunitaire déclarait avoir obtenu des premiers résultats cliniques très prometteurs chez un patient atteint de leucémie myéloïde aiguë (LMA), le cancer du sang et de la moelle osseuse le plus fréquent chez l’adulte. Ce jour-là, l’action s’adjugeait 4% à 51,95 euros et affichait depuis janvier une hausse spectaculaire de 192%.

"Emballement des petits porteurs"

Et voilà que ce mardi, l’action Celayd grimpait de plus de 7% oubliant la séance noire de la veille. "C’est excessivement surprenant ce qui s’est passé hier, s'étonne aujourd'hui  Patrick Jeanmart, le directeur financier de la biotech.  Les études progressent, il n’y a rien de neuf en interne et nous n’avons pas participé à une conférence."

Il semble que le point de départ de la dégringolade est un document mis en ligne par Celyad la semaine dernière sous la forme d’une présentation scientifique de la société datée du mois d’octobre.

©Celyad

C’est, plus particulièrement le slide en page 10 (voir ci-dessus) qui semble avoir suscité des inquiétudes. Il montre que les trois patients en traitement pour leucémie myéloïde aiguë réagissent positivement et, à des degrés divers, au traitement de Celyad. Mais d’après le CFO, il semblerait que le trait noir qui termine la barre du premier patient ait été interprété erronément, par certains, comme un signe de décès du patient alors qu’il a tout simplement quitté l’étude. "Il y a eu un emballement des petits porteurs qui s’est répandu sur les forums" explique Patrick Jeanmart. Quant aux volumes très étoffés, il met ça sur le compte des fonds quantitatifs qui fonctionnent selon un modèle mathématique.

Analystes à l'achat

Du côté des analystes aucun changement. Les six analystes répertoriés par Bloomberg qui suivent la valeur la recommandent tous à l’achat avec un objectif de cours moyen de 55,33 euros. Le plus est de 73 euros (Portzamparc) et le plus bas de 30 euros Invest Securities.

Contenu sponsorisé

Partner content