Les résultats des valeurs cannabis déçoivent

©REUTERS

Les résultats des sociétés canadiennes de cannabis cotées à Wall Street ont déçu. Mais elles restent les grandes favorites des investisseurs, alors que derrière, les sociétés américaines du secteur veulent tirer profit d’une légalisation générale aux Etats-Unis.

Les firmes canadiennes spécialisées dans le cannabis se succèdent cette semaine pour publier leurs résultats du troisième trimestre. Canopy Growth  , le leader du secteur, est la dernière des sociétés cotées aux Etats-Unis à se livrer à cet exercice, ce mercredi. Il a déçu le marché en annonçant un creusement plus prononcé de sa perte au troisième trimestre. Il a indiqué un gonflement à 180,6 millions de dollars des dépenses opérationnelles, contre 27,7 millions de dollars à la même période l’an dernier. Canopy Growth explique cette augmentation importante par des dépenses plus importantes durant les semaines qui ont précédé la légalisation complète du cannabis au Canada, le 17 octobre. Les revenus de la firme ont progressé de 33% à 23,3 millions de dollars, bien en dessous des attentes des analystes, à 61,3 millions de dollars. Le titre cédait près de 9% en début de séance à la Bourse de New York.

Les valeurs cannabis canadiennes à Wall Street conservent cependant une belle progression sur les trois derniers mois, par rapport au S&P 500.

La veille, Tilray  , une autre des cinq plus grosses sociétés canadiennes de cannabis à être cotée aux Etats-Unis, avait également déçu le marché. La firme, détenue à 76% par un holding basé à Seattle, Privateer Funds, a indiqué une perte nette de 18,7 millions de dollars au troisième trimestre contre 1,8 million de dollars à la même période l’année dernière. Mais elle a signalé que son chiffre d’affaires a doublé sur la même période à 10 millions de dollars. Comme Canopy Growth, elle a justifié l’augmentation de ses dépenses par une activité en hausse avant la légalisation canadienne du cannabis récréationnel et médical. Aurora Cannabis  et Cronos  , qui ont publié également leurs résultats trimestriels mardi dernier, ont constaté la même hausse de leurs dépenses, et déçu le marché. Aphria  , la dernière société canadienne du secteur à s’être introduite à Wall Street, le 2 novembre, publiera ses résultats le 8 janvier de l’année prochaine.

Des actions chouchous

©REUTERS

Les valeurs cannabis canadiennes à Wall Street conservent cependant une belle progression sur les trois derniers mois, par rapport au S&P 500. Alors que l’indice phare recule de 3,4% sur la période, Tilray a gagné 319%, Cronos 44,9%, Aphria 53,96%, Canopy Growth 56,29% et Aurora Cannabis 62,25%. Les cinq valeurs cotées à Wall Street ont décollé dans les semaines qui ont précédé le vote canadien sur l’usage récréationnel du cannabis. Mais le jour du vote, les investisseurs ont vendu ces titres.

27,48 mds $
.
Les cinq plus grandes sociétés de cannabis canadiennes côtées à Wall Street pèsent en tout 27,48 milliards de dollars.

Ensuite, les cinq valeurs ont été les grandes gagnantes des élections de mi-mandat aux Etats-Unis, car de plus en plus d’États américains autorisent l’usage récréationnel ou médical du cannabis. Dix États ont légalisé l’usage récréationnel, et 33 autorisent son usage médical. Les titres avaient décollé, initialement, lors de la démission de Jeff Sessions, le ministre de la Justice américain, la semaine dernière. Car celui-ci s’oppose à une légalisation nationale du cannabis. Mais la liste des candidats avancés par Donald Trump pour le remplacer ont fait reculer les actions. Car aucun des candidats n’est favorable à une légalisation nationale du cannabis.

En outre, le short seller Andrew Left se dit pessimiste pour les cinq valeurs car il estime que les producteurs canadiens pourraient se faire dépasser par leurs rivaux américains si l’usage récréationnel du cannabis est autorisé aux Etats-Unis. Actuellement, Tilray affiche la plus grande valeur en Bourse, avec 9,4 milliards de dollars. Mais sur les dix plus grosses sociétés de cannabis cotées au Canada, cinq sont désormais basées aux Etats-Unis. MedMen, Curaleaf, Green Thumb, Trulieve et Charlotte’s Web affichent une capitalisation boursière combinée de 8 milliards de dollars. Bien loin toutefois des 27,48 milliards de dollars que pèsent en Bourse Tilray, Cronos, Aphria, Aurora Cannabis et Canopy Growth. Qui restent les chouchous.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content