Mithra signe un accord pour le Myring en Allemagne

©Patrick Leidgens_mithra

La société de François Fornieri a octroyé une licence exclusive à Hormosan pour la commercialisation de son anneau vaginal contraceptif en Allemagne, le plus grand marché européen. Des revenus d'au moins 2,5 millions d'euros pourraient être à la clé.

Mithra Pharmaceuticals a annoncé ce mardi matin la signature d’un nouvel accord de licence et d’approvisionnement exclusif avec Hormosan pour la commercialisation de son anneau hormonal contraceptif Myring en Allemagne. Globalement, cet accord pourrait dégager des revenus à hauteur d’au moins 2,5 millions d'euros pour Mithra, selon un communiqué de la société spécialisée dans la santé féminine.
Filiale du groupe pharmaceutique indien Lupin, Hormosan s’est spécialisée en Allemagne dans la vente de génériques bon marché offrant une valeur ajoutée au niveau thérapeutique.
Le Myring est un anneau vaginal constitué de copolymères d'éthylène-acétate de vinyle (EVA) libérant une combinaison d’étonogestrel et d’éthinylestradiol. Il s'agit de la version bioéquivalente du Nuvaring.

Une période de 5 ans

Selon les termes de cet accord conclu pour une période de cinq ans, Hormosan disposera des droits de distribuer Myring en Allemagne, le plus grand marché européen en termes de volume de vente. Avec ses trois millions d’anneaux vaginaux vendus chaque année, le marché allemand de l’anneau contraceptif pèse pas moins de 27 millions d'euros par an, selon Mithra.

La société liégeoise recevra un paiement initial et sera en droit de recevoir des paiements d’étape et des revenus récurrents annuels garantis basés sur des quantités annuelles minimales. Mithra se chargera de fabriquer le produit dans son centre R&D et de production, le Mithra CDMO, basé à Flémalle.

Au total, Mithra a déjà octroyé des licences pour son anneau contraceptif sur dix marchés importants, à savoir les États-Unis, l’Autriche, la République tchèque, la Russie, le Danemark, le Chili, l’Australie/Nouvelle-Zélande, le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord, la zone Argentine/Uruguay/République dominicaine et l’Allemagne. Tous ces contrats prévoient la production du contraceptif vaginal au Mithra CDMO, qui a triplé ses capacités de production pour répondre à la demande croissante.

Huit autorisations

Le processus de production commerciale a été lancé avec succès début 2019 et se poursuivra au second semestre de l'année pour les lots commerciaux destinés au marché européen. En Europe, Mithra dispose de huit autorisations de mise sur le marché pour le Myring, à savoir pour le Royaume-Uni, la Lettonie, la Hongrie, la Croatie, la République tchèque, la Pologne, la Slovaquie et la Slovénie. Mithra devrait obtenir pas moins de 15 autorisations supplémentaires pour le marché européen, principalement en Europe occidentale, au cours du second semestre 2019.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect