Nouveau dossier judiciaire contre Perrigo et Marc Coucke

©BELGA

Le gestionnaire d'actifs Carmignac se dit abusé par Perrigo et ses anciens managers, dont Marc Coucke.

Colère de Carmignac, qui gère quelque 60 milliards d'euros d'actifs. Début novembre, il a introduit une action judiciaire devant le tribunal du New Jersey. L'action vise Perrigo, son ancien CEO, Joseph Papa, l'ex-directeur financier, Judy Brown et Marc Coucke. Tous trois sont personnellement visés pour les dommages que le gestionnaire d'actifs croit avoir subis.

Comme d'autres investisseurs déçus, Carmignac considère que Perrigo & Co ont en 2015 diffusé des informations trompeuses pour convaincre les investisseurs de s'opposer à une prise de contrôle par le concurrent Mylan.

Perrigo va "vigoureusement" se défendre, lit-on dans un document de Perrigo déposé auprès du gendarme boursier américain, la SEC.

Quant à Marc Coucke, il est également impliqué dans deux autres procédures judiciaires concernant Perrigo et Omega Pharma (fondée par Marc Coucke et repris par Perrigo). Ces deux dossiers sont toujours en cours:

En mai 2016, les investisseurs avaient introduit une class action contre Perrigo aux Etats-Unis. Comme Carmignac, ils se considéraient dupés par de fausses déclarations sur la situation financière de l'enseigne, et ce dans le but d'éviter une reprise par Mylan. La période incriminée s'étend d'avril à novembre 2015. Elle vise au final 11 (ex-) managers et (ex-) dirigeants, dont Marc Coucke. Depuis, Marc Coucke a quitté la société, poussé vers la sortie par l'Américain.

Fin de l'année dernière, Perrigo s'était tourné vers le centre belge de l'arbitrage et de la médiation. Il avait déposé une plainte contre les vendeurs d'Omega Pharma (à savoir Marc Coucke et son fonds d'investissement Waterland). L'Américain affirmait que les anciens propriétaires d'Omega Pharma avaient gonflé le chiffre d'affaires en y intégrant des stocks. Coucke avait contre-attaqué: Perrigo n'a pas agi de bonne foi en reprenant Omega Pharma. Il niait avoir abusé Perrigo.

Perrigo avait acquis Omega Pharma en 2014 pour quelque 3,8 milliards d'euros, dont 1,3 milliard de dettes. Le deal avait été bouclé mi-2015.
En échange de la vente d'Omega, Marc Coucke avait reçu 5,4 millions d'actions Perrigo et 600 millions d'euros en cash. Il détient toujours à ce jour 3,8% du géant pharmaceutique américain.  

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés