Pour son fondateur Yvan Verougstraete, Medi-Market n'a pas fini de grandir

Yvan Verougstraete ©Dieter Telemans

Informatique renouvelée, nouveaux magasins: le groupe belge de parapharmacie et de pharmacie visera en 2020 les 200 millions d’euros de chiffre d’affaires.

Medi-Market sort d’un cru 2019 extrêmement riche. Une implantation sur le marché italien d’ores et déjà couronnée de succès, un premier point de vente en France, près de Tourcoing, 17 ouvertures de magasin en Belgique, 190 embauches: l’enseigne belge de parapharmacie et de pharmacie, qui vient de fêter ses 5 ans, a de toute évidence le vent en poupe. Et entend bien marquer 2020 de son empreinte.

À 44 ans, Yvan Verougstraete, le fondateur et CEO du groupe Medi-Market, a derrière lui un solide vécu professionnel, marqué notamment par une expérience de cadre chez Delitraiteur. Medi-Market, c’est un peu son enfant, et il entend bien continuer de l’aider à grandir.

"Nous allons poursuivre notre croissance, pour avoisiner les 200 millions d’euros de chiffre d’affaires."
Yvan Verougstraete

Dans ce contexte, l’année 2020 doit être selon lui celle d’un changement d’envergure. "Nous allons poursuivre notre croissance, pour avoisiner les 200 millions d’euros de chiffre d’affaires", assure Yvan Verougstraete. Cette croissance sera essentiellement organique. Elle passera par des ouvertures de nouveaux magasins: 10 en Belgique et 4 en Italie. "Nous voulons utiliser cette filiale comme base de départ pour démarrer notre expansion hors du Benelux", dit le patron de Medi-Market.

Le groupe (para)pharmaceutique n’a par contre pas de projet précis à ce stade en France. "Le magasin que nous avons ouvert dans le Nord doit nous permettre de tester le marché français", précise le CEO de l’enseigne. Face aux gros acteurs locaux, elle compte miser essentiellement sur la plus grande diversité de son offre.

32
millions
Medi-Market a investi au total 32 millions d’euros depuis sa création. Elle dispose d’un stock d’une valeur de 39 millions d’euros et d’un capital de 13 millions.

Le marché espagnol, assez comparable au belge avec sa myriade de petites officines (c’est le réseau le plus dense d’Europe), est aussi dans le collimateur. Mais Yvan Verougstraete ne compte pas s’y attaquer avant 2021. Avant cela, il s’agira, pour ce groupe de mieux en mieux implanté, d’éviter une crise de croissance. Pour pouvoir suivre cet essor spectaculaire, l’entreprise prévoit aussi de parachever la remise à jour de son infrastructure informatique, dont la modernisation a été réalisée à 50% l’an dernier.

Medi-Market, qui a engagé cette année 190 personnes pour porter ses effectifs à 650 salariés, a investi au total 32 millions d’euros depuis sa création. Elle dispose d’un stock d’une valeur de 39 millions d’euros et d’un capital de 13 millions. Elle a donc de quoi voir venir.

Pour la petite histoire, on notera enfin qu’Yvan Verougstraete marquera peut-être d’ici quelques jours le cru 2020 d’une pierre blanche. "Le 7 janvier, je serai peut-être élu Manager de l’Année", dit-il en riant. Qui vivra verra…

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect

Messages sponsorisés

n