Ablynx signe un accord exclusif avec Eddingpharm

©Ablynx

La société biotechnologique, Ablynx, vient de signer un contrat de licence avec Eddingpharm afin de développer et commercialiser son anti-TNF Nanobody en "Grande Chine".

L'entreprise gantoise Ablynx a annoncé avoir étendu sa collaboration avec Eddingpharm, une des principales sociétés pharmaceutiques spécialisées en Chine, par le biais de la signature d'un accord de licence exclusif. Eddingpharm peut ainsi développer et commercialiser en "Grande Chine" (Chine et îles voisines) une deuxième molécule d'Ablynx, l'ozoralizumab.

La molécule visée par le nouvel accord présente un potentiel dans le traitement des maladies inflammatoires comme l'arthrite rhumatoïde.

En bref

Ablynx a déjà conclu l'année dernière un premier accord exclusif avec Eddingpharm, concernant le développement et la commercialisation d'une autre molécule, au nom de code "ALX-0141", liée au domaine de la lutte contre l'ostéoporose et les métastases osseuses.

Ablynx aura accès aux données cliniques générées par Eddingpharm et pourrait entamer des discussions sur l’octroi de licences dans d’autres régions du monde, est-il expliqué dans un communiqué.

A savoir

L'Ozoralizumab est un anticorps monoclonal humanisé développé pour le traitement des maladies inflammatoires. Il est un antagoniste de nouvelle génération du TNF (facteur de nécrose tumorale) cliniquement prouvé dans le traitement de l’arthrite rhumatoïde.

Ablynx recevra un paiement initial de 2 millions d’euros, payable en deux tranches. Ablynx sera en droit de recevoir des paiements d’étapes selon l’avancement du développement et de la commercialisation du produit, de même que des royalties pouvant atteindre jusqu'à 20% du chiffre d'affaires en Chine.

"La Chine est un marché énorme en voie de développement, et nous croyons qu’Eddingpharm est bien positionné afin de développer et commercialiser l’ozoralizumab en Chine, et cela sur base de leur très bonne connaissance du marché local et leur expertise en développement clinique" a affirmé Dr Edwin Moses, le CEO d'Ablynx. 

"Ce partenariat est une autre réalisation stratégique pour notre compagnie dans notre objectif de devenir une société pharmaceutique pleinement intégrée" a déclaré pour sa part le fondateur et CEO d’Eddingpharm, M. Ni Xin.

 La Chine pourrait devenir en 2016 le premier marché mondial en matière de médicaments, derrière les Etats-Unis. Le marché pharmaceutique pourrait ainsi peser en 2017 163 milliards de dollars (124 milliards d'euros), dont 2,9 milliards de dollars pour le seul marché de l'arthrite rhumatoïde, avance Ablynx.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés