Argenx a les caisses bien remplies

©Thomas De Boever

La biotech gantoise Argenx fait état de résultats en net recul sur les neuf premiers mois de l'exercice. Grâce à son offre publique, elle peut toutefois compter sur une trésorerie en nette croissance.

Au lendemain de l'offre publique réalisée en septembre dernier auprès d'investisseurs qualifiés, la biotech gantoise Argenx a les caisses bien remplies: 582,3 millions d'euros (d'équivalents de trésorerie et d'actifs financiers courants) enregistrés fin septembre, contre 359,8 millions fin décembre 2017.

Côté résultats, la biotech voit sur les neuf premiers mois de son exercice sa perte opérationnelle chuter à près de 36,5 millions contre 16,5 millions un an auparavant. Les dépenses liées à la recherche et au développement ont explosé à 53,6 millions. La raison est à chercher notamment du côté de l'augmentation des coûts (+11,2 millions d'euros) liés au développement clinique et la fabrication de l'efgartigimod, ce traitement de maladies hémorragiques qui vient de terminer avec succès sa phase II, permettant le lancement de la phase III.

Le revenu d'exploitation se tasse sur les neuf mois à 24,5 millions d'euros. "La baisse s'explique par une diminution de 8,5 millions d'euros du revenu principalement lié à l'achèvement des activités précliniques dans le cadre des collaborations en cours avec LEO Pharma et AbbVie."

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect