Argenx lance un nouvel essai clinique

©Emy Elleboog

La biotech Argenx entend tester une formulation sous-cutanée de son produit ARGX-113 actuellement évalué dans trois essais en phase II.

La biotech Argenx qui développe des thérapies basées sur des anticorps afin de traiter des maladies auto-immunes graves et des cancers vient de lancer un essai clinique de phase I.

Il s’agit d’évaluer la pharmacocinétique, la pharmacodynamique, la sécurité, et la tolérabilité d’une formule sous-cutanée de l’ARGX-113 auprès de 32 volontaires sains. Actuellement, l’ARGX-113 est évalué dans plusieurs essais cliniques sous la forme intraveineuse.

"Nous développons une formule sous-cutanée de l’ARGX-113 pour offrir un meilleur confort aux patients souffrant de maladies auto-immunes qui nécessitent un traitement à long terme, a expliqué Nicolas Leupin, chief medical officer chez Argenx. Cette option de traitement pourrait représenter une avancée significative par rapport aux soins standards pour ces types de maladies chroniques."

L’ARGX-113 est actuellement testé dans trois phases II. Elles ciblent la myasthénie grave, la thrombocytopénie immunitaire et le pemphigus vulgaire. Les résultats sont attendus au premier trimestre au plus tard et au second semestre 2018, pour la première et deuxième maladie. Pour la troisième, des résultats intermédiaires sont attendus au cours du second semestre 2018.

Argenx est cotée sur Euronext Bruxelles et sur le Nasdaq.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés