AstraZeneca confirme que son vaccin anti-Covid est très efficace chez les plus âgés

Le vaccin d'Oxford/AstraZeneca est basé sur une technologie appelée "à vecteur viral". ©AFP

Les essais cliniques du vaccin développé par AstraZeneca et l'Université d'Oxford montrent une réponse immunitaire forte chez les personnes les plus âgées.

Le candidat vaccin contre le Covid-19 développé par AstraZeneca et l'Université d'Oxford provoque une réponse immunitaire forte chez les adultes les plus âgés, montrent les résultats d'une étude de phase intermédiaire publiés ce jeudi dans la revue médicale The Lancet.

Selon l'étude, dont une version préliminaire avait déjà été publiée en octobre dernier, le candidat vaccin du laboratoire britannique permettrait de déclencher une immunité forte contre le Covid-19 chez les personnes âgées de plus de 70 ans, soit les plus susceptibles de développer des formes sévères de la maladie.

Ce vaccin est également le fruit d’un partenariat avec la société française Novasep, qui produit, à Seneffe, des vecteurs viraux pour le vaccin.

"Les réponses robustes des anticorps et des cellules T observées chez les personnes âgées dans notre étude sont encourageantes", a déclaré Maheshi Ramasamy, consultant et co-chercheur principal à l'Oxford Vaccine Group. Aucun effet secondaire grave lié au vaccin n'a été signalé, ont déclaré, en outre, les chercheurs.

Essais de phase III

Des essais cliniques avancés, dits de phase III, sont en cours pour confirmer les résultats, ainsi que pour examiner l'ampleur de la protection fournie par le vaccin, y compris auprès des personnes souffrant des problèmes de santé sous-jacents. Les premiers résultats sur l'efficacité de ces essais de phase III pourraient être disponibles dans les prochaines semaines.

"Les réponses robustes des anticorps et des cellules T observées chez les personnes âgées dans notre étude sont encourageantes".
Maheshi Ramasamy
Co-chercheur principal à l'Oxford Vaccine Group.

Le candidat-vaccin développé par AstraZeneca et l'Université d’Oxford, désigné sous l'appellation "AZD1222" ou "ChAdOx1 nCoV-19", a été parmi les plus avancés dans la course mondiale pour développer un remède pouvant mettre un terme à la crise sanitaire. Les laboratoires concurrents Pfizer Inc, BioNTech et Moderna ont cependant pris une longueur d'avance au cours des dix derniers jours, en publiant des résultats montrant une efficacité de plus de 90% pour leurs candidats-vaccins respectifs.

Technologie à vecteur viral

Le vaccin d'Oxford/AstraZeneca est basé sur une technologie appelée "à vecteur viral": on utilise comme support un autre virus qu'on transforme et adapte pour combattre le Covid-19. Il s'agit d'adénovirus modifiés (une famille de virus très courants), qui ne se répliquent pas, ce qui les rend plus sûrs, notamment pour les patients fragiles.

Ce vaccin est également le fruit d’un partenariat avec la société française Novasep, qui produit, à Seneffe, des vecteurs viraux pour le vaccin. AstraZeneca a signé plusieurs contrats de fourniture et de fabrication de son vaccin avec des entreprises et des gouvernements du monde entier, dont l'Union européenne.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés