AstraZeneca-Gilead, la grande alliance pharmaceutique?

AstraZeneca, qui aurait approché Gilead en vue d'une fusion, a annoncé jeudi dernier avoir doublé sa capacité de production d'un éventuel vaccin contre le Covid-19 à deux milliards de doses. ©Photo News

Selon des informations de Bloomberg, AstraZeneca aurait approché Gilead en vue d'une fusion. Ensemble, ils représenteraient une capitalisation boursière supérieure à celles de Merck et Pfizer.

Le laboratoire pharmaceutique AstraZeneca  (-2,69%) a approché Gilead Sciences  (+0,58% vers 18h) en vue d'une potentielle fusion, rapporte l'agence Bloomberg, citant des sources proches du dossier.  

Une telle opération rapprocherait deux groupes à la pointe des efforts du secteur pharmaceutique pour trouver des traitements ou des vaccins contre le Covid-19. 

232 milliards
de dollars
Ensemble, les deux groupes afficheraient une capitalisation boursière d'environ 232 milliards de dollars.

Selon Blomberg, AstraZeneca aurait contacté Gilead le mois dernier, mais l'Américain n'était pas intéressé par un rapprochement avec un autre géant pharmaceutique. Une porte-parole d'AstraZeneca a déclaré que le groupe ne commentait pas les rumeurs ni les hypothèses. Gilead n'a pas non plus souhaité faire de commentaires.  

Ensemble, les deux groupes afficheraient une capitalisation boursière d'environ 232 milliards de dollars, selon leurs cours de clôture vendredi. Cela excéderait la capitalisation de Merck et de Pfizer, qui est respectivement de 207 milliards et 200 milliards de dollars.  

Doutes autour d'un tel rapprochement

Deux sources proches d'AstraZeneca ont remis en question le bien-fondé d'un rapprochement avec Gilead, estimant que le traitement du groupe américain remdesivir pour les patients atteints de Covid-19 était insuffisant pour justifier la poursuite d'une opération de plusieurs milliards de dollars qui nuirait au travail d'AstraZeneca sur le développement d'un vaccin contre le coronavirus.  

Dans une note, les analystes de Jefferies ont jugé un accord entre Gilead et AstraZeneca peu probable. "Nous pensons que Gilead estime son activité dans le domaine du VIH très sous-estimée", indiquent-ils, ajoutant que le groupe "préférerait créer de la valeur avec le temps et conclure ses propres accords".  

Médicaments phares  

Le médicament le plus vendu de Gilead est son traitement du VIH Biktarvy dont les ventes se sont élevées à 1,69 milliard de dollars au premier trimestre. De son côté, AstraZeneca possède le "blockbuster" Tagrisso, un traitement du cancer du poumon, qui a généré 982 millions de dollars de chiffre d'affaires lors des trois premiers mois de l'année.  

L'antiviral remdesivir de Gilead est le premier traitement à avoir amélioré la condition de patients atteints du Covid-19 dans le cadre d'essais cliniques.

Les deux groupes ont vu leur cours de bourse bondir cette année, les investisseurs ayant trouvé un nouvel intérêt dans le secteur de la santé alors que la pandémie de coronavirus a provoqué une course aux traitements et vaccin. L'action AstraZeneca a touché un plus haut historique en avril tandis que le titre Gilead est en hausse de 20% depuis le début de l'année.  

AstraZeneca a annoncé jeudi avoir doublé sa capacité de production d'un éventuel vaccin contre le Covid-19 à deux milliards de doses. Le partenariat du laboratoire avec l'Université d'Oxford pour développer un tel vaccin fait partie des projets bénéficiant d'un appui de l'administration américaine. L'antiviral remdesivir de Gilead est, pour sa part, le premier traitement à avoir amélioré la condition de patients atteints du Covid-19 dans le cadre d'essais cliniques. 

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés