Biocartis lance une augmentation de capital

©Kristof Vadino

La société malinoise spécialisée dans le diagnostic moléculaire Biocartis compte lever 25 millinos d'euros par un placement privé. Elle a en outre a signé un accord aux USA: Thermo Fisher Scientific se chargera de la distribution du produit phare Idylla.

La société malinoise Biocartis , spécialisée dans le diagnostic moléculaire, lance une augmentation de capital via un placement privé avec une procédure accélérée. Elle compte ainsi lever environ 25 millions d'euros, avec un maximum de 4.058.917 nouvelles actions.

Les fonds récoltés devraient servir à financer le développement, les approbations par les régulateurs et le lancements de nouveaux tests pour la plateforme de diagnostic moléculaire Idylla. Il s'agit aussi de soutenir l'expansion des équipes de ventes et de marketing. Biocartis veut également financer l'expansion de sa capacité de production de cartouches.

L'action de Biocartis sera suspendue durant la procédure.

 

Un partenariat aux USA

La socété belge annonce aussi avoir conclu un accord avec le groupe US Thermo Fisher Scientific. Celui-ci va assurer la distribution du produit phare de la boîte belge, Idylla et les tests qui en dépendent. L'écoulement du produit se fera d'abord dans le domaine de l'oncologie. A noter que la plateforme de diagnostic moléculaire Idylla est aussi indiquée pour les maladies infectieuses.

La collaboration commerciale entre les deux partenaires devrait être lancée mi-2017.

Résultats trimestriels

Biocartis donne aujourd'hui également un aperçu de ses activités trimestrielles. Le groupe belge se montre satisfait de l'intérêt du marché pour sa plateforme de diagnostic moléculaire Idylla: il devrait y en avoir 340 qui seront installées au terme de l'exercice annuel (entre 150 et 175 pour cette année 2016). L'écoulement des cartouches nécessaires à l'appareil suit le mouvement: la société malinoise en a vendu autant sur le 3e trimestre que pour les 6 premiers mois de l'année.

La société confirme ses ambitions de croissance pour son exercice annuel, autant au niveau opérationnel que pour sa position en cash (50 millions d'euros prévus). En fin de 3e trimestre, sa trésorerie en était à 67 millions d'euros.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés