Bone Therapeutics s’attaque aussi au Covid-19

Miguel Forte, CEO de Bone Therapeutics.

La biotech wallonne veut un essai clinique pour son candidat traitement contre le syndrome de détresse respiratoire aigüe, observé dans de sévères cas de Covid-19.

Spécialisée jusqu'ici dans les thérapies cellulaires dans le domaine de l’orthopédie et des maladies osseuses, Bone Therapeutics étend ses activités aux pathologies inflammatoires, dont le syndrome de détresse respiratoire aigüe (SDRA), fréquemment observé dans plusieurs cas sévères de Covid-19.

La biotech a reçu une subvention de 0,6 million d’euros de la Région wallonne pour la recherche et les premières étapes préparatoires du développement clinique du BT-20, un nouveau produit de thérapie cellulaire allogénique prêt à l’emploi.

Bone Therapeutics utilise ainsi son expertise en biologie des cellules mésenchymateuses stromales, qui présentent des propriétés immunomodulatrices et anti-inflammatoires très documentées, explique-t-elle dans un communiqué. "Avec la pandémie mondiale actuelle, il y a un besoin urgent de thérapies pour lutter non seulement contre l'infection immédiate, mais aussi contre le syndrome inflammatoire causé par le Covid-19. Cela représente la première cible anti-inflammatoire pour notre plateforme MSC avec une opportunité de se diversifier à l'avenir", souligne son CEO Miguel Forte.

Essai clinique

Le financement sera utilisé pour la poursuite du développement préclinique et la préparation de la soumission d’une demande d’essai clinique pour le lancement d’une phase I évaluant le BT-20.

L’objectif de cette étude de phase I sera d’évaluer le potentiel thérapeutique du BT-20 pour l’amélioration de la santé et du fonctionnement des poumons des patients souffrant de SDRA lié au Covid-19, et pour la réduction de la mortalité.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés