Bone Therapeutics va encore lever des fonds cette année

©Anthony Dehez

Après deux levées de fonds ayant rapporté 15 millions d'euros, la biotech entend remettre le couvert d'ici la fin de l'année afin de répondre à ses besoins en liquidités. En bourse, le titre a chuté de 10,08%, à 2,32 euros.

Bone Therapeutics a consommé 8,86 millions d'euros de liquidités au cours du premier semestre 2020, contre 5,12 millions d'euros lors de la même période en 2019. Sur l'ensemble de l'exercice, la biotech prévoit de dépenser 15 à 16 millions d'euros, alors que sa trésorerie affichait un montant de 10,04 millions d'euros à la fin du mois de juin.

L'entreprise a déjà mené deux levées de fonds cette année qui lui ont permis de récolter quelque 15 millions d'euros, mais elle n'entend pas s'arrêter en si bon chemin. Dans le communiqué de presse faisant état de ses résultats, elle annonce ainsi son intention de lever des fonds supplémentaires d'ici la fin de l'année. Plusieurs actionnaires ont déjà exprimé leur volonté de participer, précise Bone.

La biotech a réalisé un chiffre d'affaires de 1,04 million d'euros sur les six premiers mois de l'année, enregistrant une perte opérationnelle de 9,1 millions d'euros.

La pandémie a eu quelques conséquences sur les activités de la société, qui a réduit au minimum ses efforts de recrutement pour ses études "afin de soutenir les systèmes de santé des pays sélectionnés et leur permettre de se concentrer sur le traitement des patients atteints de la Covid-19".

Ainsi, c'est seulement en mai dernier que Bone a lancé le recrutement des patients de son étude pivot de phase III évaluant le JTA-004, son viscosupplément de nouvelle génération dans la douleur arthrosique du genou. Elle attend les résultats de ce test pour le second trimestre 2021.

Pour la phase IIb d'ALLOB, un produit de thérapie cellulaire allogénique, le recrutement des patients doit commencer ce semestre.

"Bone Therapeutics a réalisé des progrès significatifs au cours de ce premier semestre 2020 dans le développement de ses atouts cliniques", se félicite Miguel Forte, le directeur général de l'entreprise. "Le renforcement de notre position de trésorerie ces derniers mois, via deux levées de fonds réussies, va nous permettre d’exécuter la stratégie commerciale de nos deux principaux produits candidats en parallèle des étapes avancées de leur développement clinique."

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés