Cardio3 lève 12 millions d'euros

Christian Homsy, CEO de Cardio3

Cardio3 BioSciences a clôturé ce jeudi avec succès une levée de fond de 12 millions d’euros. La firme belge, basée à Mont-Saint-Guibert, prépare la phase III des essais cliniques de son traitement phare, le C-Cure.

La biotech belge Cardio3 BioSciences, spécialisée dans le traitement des insuffisances cardiaques, a clôturé ce jeudi une levée de fond de 12 millions d’euros. La firme belge, basée à Mont-Saint-Guibert, prépare la phase III des essais cliniques de son traitement phare, le C-Cure.

IPO ou placement privé

"Ces 12 millions d'euros serviront à lever dans de bonnes conditions les 40 ou 50 millions d’euros nécessaires pour financer la phase III de l’étude", explique Christian Homsy, directeur général de Cardio 3. L’entreprise prévoit de lever cette somme par une IPO ou un placement privé, "en fonction des conditions du marché". Le timing exact de cette opération majeure, annoncée depuis un certain temps, n’est pas encore connu. "Cela se jouera dans les six mois qui viennent" précise Christian Homsy.

La structure du capital de la société guibertine a été légèrement modifiée par cette levée. La Mayo Clinic de Rochester (USA), l’actionnaire principal de Cardio 3 BioSciences, a participé à la levée de fond à concurrence de 3 millions d’euros. Tolefi a injecté 4,5 millions d’euros. La SRIW, le holding de la Région wallonne, a mis sur la table 1,5 millions d’euros. Le reste provient d’une série de petits actionnaires.

"Nous allons pouvoir démarrer la phase III et avoir le cash suffisant pour négocier avec les fonds de capital à risque", précise encore Christian Homsy. "Quant à savoir si l’opération suivante se traduira par une entrée en Bourse ou un placement privé, il est trop tôt pour le dire. Tout dépendra des conditions de marché", affirme-t-il.

La phase III devrait commencer à la deuxième moitié de l’année 2011. Elle devrait durer entre 18 et 24 mois. Actuellement, le C-Cure doit encore subir quelques légères modifications, notamment pour faciliter la logistique.

Le C-Cure, un traitement par cellules souches de l’insuffisance cardiaque, a déjà donné lieu à des données d’innocuité et des résultats préliminaires positifs d’efficacité (phase II). Cardio 3 est leader mondial de ce type de traitement. La méthode de différenciation des cellules souches en cellules cardiaque a été inventée à la Mayo Clinic.

 

 

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés