Ces médicaments qui, l'air de rien, nous pourrissent la santé

L’anti-inflammatoire Ibuprofène est connu pour avoir des effets secondaires sur les reins. ©BSIP

Le magazine français 60 millions de consommateurs a établi une nouvelle liste noire des médicaments vendus sans ordonnance, dont l’efficacité est faible, mais les risques élevés pour la santé.

Ca tombe bien, c’est de saison. Les centaines de médicaments vendus sans ordonnance en pharmacie, dont les blockbusters hivernaux, sont-ils efficaces et non-dangereux? Le magazine français 60 millions de consommateurs (équivalent de Test-Achats chez nous) a révélé dans une enquête publiée hier une "liste noire" de 28 produits à bannir de la pharmacie familiale. Les médicaments prisés par les patients lorsque rhumes, toux, grippes, maux de gorges font rage, figurent en tête de cette liste noire. On y retrouve les "stars anti-rhume" comme Actifed Rhume, Nurofen Rhume, un cocktail associant vasoconstricteur (nez bouché), antihistaminique (nez qui coule), paracétamol ou ibuprofène (contre le mal de tête).

L’étude, française, est relativisée par Pharma.be, la fédération de l’industrie pharmaceutique belge. "Certains des médicaments épinglés dans l’étude sont en vente libre en France, mais sous ordonnance chez nous", explique Grégory Willocq, le porte-parole de Pharma.be.

Alors, qu’en est-il chez nous? Existe-t-il aussi une liste de médicaments déconseillés et pourtant disponibles sur simple demande à la pharmacie? Oui. Test-Achats a répertorié, en 2014 (dernière étude), 113 produits "fortement déconseillés", sur 4.000 remèdes passés au crible. "La balance entre efficacité et effets secondaires est négative", dit Test-Achats. Les experts de l’association de consommateurs ont aussi un doute sur l’efficacité ou la sécurité de 460 produits. En fait, seule la moitié (57%) des 4.000 médicaments étudiés a prouvé une réelle utilité.

Effets toxiques

L’un des médicaments contestés est un des grands classiques des boîtes à pharmacie des familles: l’Ibuprofène. En France comme en Belgique, les médecins pointent ses effets négatifs sur les reins, comme nous l’explique le Dr Thomas Orban, président de la SSMG (Société scientifique des médecins généralistes). "Ce produit est disponible sans ordonnance, or tout le monde sait que cela donne des effets secondaires et qu’il est toxique", dit le médecin.

"Cela vaut-il la peine de prendre ce risque pour un rhume qui, médicament ou pas, sera guéri en 7 jours?"
thomas orban
président de la SSMG

Des deux côtés de la frontière, on pointe aussi des sirops pour la toux, des anti-douleur ou encore des sprays nasaux comme potentiellement dangereux. "Ce sont des médicaments de confort, ils sont efficaces, mais il y a des effets secondaires, avec des risques d’AVC. Cela vaut-il la peine de prendre ce risque pour un rhume qui, médicament ou pas, sera guéri en 7 jours?" s’interroge le Dr Orban. "Pour décongestionner le nez d’un patient, on met un bazooka à sa disposition", commente de son côté 60 millions de consommateurs.

Pas de panique, les accidents cardiovasculaires ou les AVC n’arrivent pas tous les jours… "Mais il faut agir au niveau de la prévention et de l’information au patient", insiste le Dr Orban, relayé aussi par Pharma.be. Le médecin constate que les choses évoluent. Les patients qui, par le passé, mettaient la pression sur leur médecin ou leur pharmacien pour être soulagé immédiatement, seraient plus attentifs face aux risques.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect