Publicité
Publicité

Cinq nouvelles poursuites contre Coucke & Cie

©BELGA

Les investisseurs insatisfaits sont de plus en plus nombreux à traîner Marc Coucke et le géant pharmaceutique Perrigo devant les tribunaux.

Rappelez-vous, le mois dernier, le géant américain Perrigo, l’acquéreur d’Omega Pharma, a déposé une plainte au Comité d’arbitrage (Cepani) contre Marc Coucke et le fonds d’investissement Waterland. Perrigo reproche à l’hommes d’affaires belge et à Waterland d’avoir embelli les finances d'Omega Pharma de manière frauduleuse lors de la vente du groupe flamand. Il leur réclame 1,9 milliard.

Publicité

Mais ce n’est pas la seule plainte contre l'homme d'affaires. Marc Coucke et Perrigo sont impliqués dans d'autres procès, dont deux déjà connus:

→ En novembre 2017, Carmignac a intenté une action en justice contre Coucke & Cie. Le gestionnaire d'actifs estime avoir été induit en erreur par Perrigo et certains anciens dirigeants, dont Coucke, dans le cadre de l'offre (ratée) de Perrigo par son concurrent Mylan. Coucke et quelques autres dirigeants sont tenus personnellement responsables des dommages que Carmignac estime avoir subis.

→ En mai 2016, certains investisseurs ont lancé une procédure groupée (class action) contre Perrigo aux États-Unis. Ils estiment que le groupe pharmaceutique a fait des déclarations trompeuses et erronées au sujet de sa situation financière pour stopper toute prise de contrôle par Mylan. L'affaire, qui porte sur la période d'avril à novembre 2015, a été rapidement étendue à 11 (anciens) dirigeants et (anciens) managers, parmi lesquels Coucke.

Viennent s'ajouter à ces deux procédures judiciaires quatre nouveaux procès aux USA et une class action en Israël, où Perrigo a également une cotation en Bourse.
Les quatre procédures aux États-Unis datent de début 2018 et celle en Israël de mi-2017.

Ces plaintes ont été déposées par une série de gestionnaires d'actifs (Manning & Napier, Mason Capital, Pentwater, Harel Insurance et First Manahttan) et un fonds des employés de la Compagnie d'électricité israélienne (Israel Electric Corporation).

♦ En résumé : Coucke & Cie font donc l'objet de 7 actions (5 procès et 2 class action), en plus de la procédure d'arbitrage en Belgique contre Coucke et Waterland.

Publicité

Les plaignants estiment que Perrigo et ses anciens dirigeants ont donné des informations trompeuses sur les perspectives financières d’Omega Pharma et sur la valorisation du groupe flamand. Ils dénoncent aussi un possible entente sur les prix de certains médicaments.

Dans certains cas, le même groupe d'ex-managers et d'ex-directeurs de Perrigo (dont Marc Coucke) sont visés. Dans d'autres, Coucke et quelques autres dirigeants de Perrigo sont tenus personnellement responsables des dommages que les plaignants estiment avoir subis.

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Messages sponsorisés
Tijd Connect
Echo Connect offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Les partenaires impliqués sont responsables du contenu.
Partnercontent
Partner Content offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Les partenaires impliqués sont responsables du contenu.