Mithra signe un contrat avec le mini-Omega Pharma de Marc Coucke

©Dries Luyten

Mithra a conclu avec Ceres Pharma, le mini Omega Pharma de Marc Coucke, un contrat d'une valeur de 40 millions d'euros. La société liégeoise spécialisée dans la santé féminine revend son portefeuille de médicaments génériques en Belgique et au Luxembourg à Ceres Pharma, qui voit ainsi son chiffre d'affaires soudainement doubler.

La société liégeoise spécialisée dans la santé féminine Mithra , dont Marc Coucke est  président et directeur non exécutif, a conclu un partenariat pour le Belux avec Ceres Pharma. Cette société belge, spécialisée dans les produits en vente libre "over the counter" et dans d’autres produits dans le secteur de la santé, est détenue par le même Coucke. D’aucuns présentent même Ceres, comme le mini Omega Pharma du président anderlechtois.

En quoi consiste cet accord? Il s’agit essentiellement de la vente par Mithra de son portefeuille de médicaments génériques en Belgique et au Luxembourg à Ceres Pharma, mais toujours sous licence de Mithra. Cette activité, qui concerne principalement la distribution de produits contraceptifs sous licence, a généré des revenus de l’ordre de 14 millions d’euros en 2017 au Belux. 

"Nous avons mené des discussions avec plusieurs partenaires potentiels, et nous pensons que l'offre de Ceres Pharma était manifestement la plus intéressante, tant pour les actionnaires de Mithra, pour l’équipe commerciale en place que pour le développement futur de la gamme de génériques."
François Fornieri
CEO de Mithra

"Mithra recevra un paiement immédiat d’un montant de 20 millions d'euros. De plus, en fonction de certains objectifs de vente, Mithra pourrait, au cours des cinq prochaines années, recevoir jusqu’à 20 millions d'euros de versements complémentaires", indique le groupe dans un communiqué. En outre, dans la mesure où Mithra demeure responsable du co-marketing de certains produits, Ceres Pharma devra verser des frais de service sur les ventes nettes. 

Recentrage sur les deux produits phare pour Mithra

"Nous avons mené des discussions avec plusieurs partenaires potentiels, et nous pensons que l'offre de Ceres Pharma était manifestement la plus intéressante, tant pour les actionnaires de Mithra, pour l’équipe commerciale en place que pour le développement futur de la gamme de génériques", assure François Fornieri, CEO de Mithra. . Rappelons que Marc Coucke, avec une participation directe de 18%, est le deuxième actionnaire de Mithra après Fornieri.

"Cette acquisition nous permet également de nous implanter sur le marché des médicaments soumis à prescription. Ce portefeuille de produits que nous avons acquis nous permet immédiatement de nous positionner comme leader en Belgique et au Luxembourg sur le marché des produits contraceptifs et associés."
Mario Debel
CEO de Ceres Pharma

Pour Mithra, la vente du secteur des génériques permet de valoriser un actif de moins en moins essentiel alors qu'elle continue de se développer pour devenir une société biopharmaceutique spécialisée dans le développement de solutions innovantes.

Pour Mithra, la vente de ses génériques permet de valoriser un actif de moins en moins essentiel alors que la société continue de développer ses deux produits-phares: le Donesta (ménopause) et l'Estelle (contraception). L'engouement autour de ces deux traitements a d’ailleurs fait grimper l’action Mithra de 248% cette année, la meilleure performance de la bourse de Bruxelles.

De grandes ambitions pour le Omega Pharma bis de Coucke

"Cette acquisition nous permet de nous implanter sur le marché des médicaments soumis à prescription", explique Mario Debel, CEO de Ceres Pharma. Après avoir réalisé un chiffre d'affaires de plus de 10 millions d'euros et affiché un résultat brut d'exploitation supérieur à 1 million d'euros l'année dernière, Ceres Pharma a encore faim de croissance. Cette année, au moins 15 millions d'euros de chiffre d'affaires devaient être réalisés et  l'ambition de "passer rapidement à 30 millions d'euros". Selon Mario Debel, c'est nécessaire pour "avoir une bonne rentabilité".

Avec cette acquisition pour Ceres Pharma, la barre des 30 millions est en vue.

Par ailleurs, le lancement de l’anneau contraceptif de Mithra, Myring™, est prévu au quatrième trimestre de 2018 ou au premier trimestre de 2019, renforçant encore les activités de Mithra liées aux solutions thérapeutiques complexes. 

©Vadot

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect