Curetis creuse sa perte et chute en Bourse

Comité exécutif de Curetis: Andrea Boos (CTO), Achim Plum (CCO), Oliver Schacht (CEO) et Johannes Backer (COO). ©Curetis

Avec une perte qui s'enfonce davantage et une réserve de cash qui se réduit, la biotech allemande Curetis est sanctionnée sur les marchés.

Curetis , la biotech spécialisée dans les solutions de diagnotic moléculaire, a vu sa réserve de cash fondre encore un peu plus au cours du premier trimestre. Après avoir diminué de moitié en 2016, elle passe de 22,8 fin 2016 à 19,3 millions au 31 mars 2017. L'entreprise rappelle qu'en avril dernier elle a emprunté 10 millions d'euros sur les 25 millions qu'elle a reçu de la BEI.

Le chiffre d'affaires de la société allemande a plus que doublé au premier trimestre, par rapport à la même période l'année passée. Il est passé de 133 à 347 millions d'euros.

Ses coûts ont augmenté de 3,3 à 4,7 millions d'euros, principalement dû à une augmentation des coûts généraux et de distribution. La perte opérationnelle a quant à elle grossi davantage à 4,4 millions d'euros, contre 3,2 millions un an auparavant. 

"Au cours de derniers mois, nous avons jeté les bases de l'accélération de le pipeline de Curetis, de l'expansion et de la croissance de l'entreprise", a déclaré le CEO Dr. Oliver Schacht, dans un communiqué.

→ Dans les premiers échanges, le titre a perdu 8%.

Par ailleurs, Curetis rappelle qu'il s'attend à ce que les autorités sanitaires américaines (FDA) prennent une décision sur l'autorisation de ses mini-laboratoires (Unyvero LRT) au cours du second semestre 2017.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés