Publicité

Des actionnaires de Galapagos envisagent une class action

L'an dernier, Galapagos a dégagé des revenus en baisse à 530 millions d'euros. ©Bloomberg

Des actionnaires de la biotech belge ont saisi un cabinet d'avocats américain spécialisé dans les recours collectifs pour examiner s'il y a eu des fraudes.

Le cabinet d’avocats Pomerantz  signale qu’il mène une enquête à la demande d’investisseurs de Galapagos. Objectif: déterminer si Galapagos et certains de ses directeurs et/ou administrateurs sont mêlés à des fraudes en matière d’actions ou de pratiques illégales.

Dans son communiqué, le cabinet américain spécialisé dans les class actions (recours collectifs) évoque l’annonce, le 10 février dernier, par Galapagos et son partenaire Gilead de l'arrêt la phase III de l’essai clinique Isabela testant le ziritaxestat dans le traitement de la fibrose pulmonaire. Cette décision avait été prise après les recommandations d’un panel d’experts indépendants qui concluaient que le rapport bénéfice/risque de cette molécule ne permettait plus de poursuivre cette étude.

Ce jour-là, précise Pomerantz,  l’action a chuté de 19,41 dollars, soit 17,76%, pour clôturer à 89,9 dollars.

Réévaluer le portefeuille

Jeudi soir, Galapagos a publié ses résultats annuels. Après l’échec cuisant du ziritaxestat il y a quelques jours et le choc majeur dans le dossier du filgotinib aux États-Unis durant l’été, c’est l’heure du bilan 2020 pour Galapagos .

5,2
Milliards d'euros
Fin 2020, les liquidités de Galapagos atteignaient 5,2 milliards d'euros.

Tout n’est bien sûr pas négatif – avec notamment l’approbation du Jyseleca (nom commercial du filgotinib) en Europe et au Japon pour le traitement de l'arthrite rhumatoïde -, mais la biotech dont la valorisation s’est délestée de plusieurs milliards va repenser le profil de son pipeline de médicaments.

"Compte tenu des récents revers de notre portefeuille en phase finale, nous entendons évaluer les leçons apprises et continuer à réévaluer le portefeuille de R&D à la lumière de ces événements", a indiqué Onno van de Stolpe, le CEO de Galapagos dans un communiqué.

Résultats 2020

Comme le note le directeur financier, l’entreprise dispose des moyens nécessaires pour tirer pari de son moteur de recherche et développement.

Fin décembre, ses liquidités s’élevaient à 5,2 milliards d’euros. Elle peut aussi compter sur 2,8 milliards de revenus différés. L’an dernier, Galapagos a généré un chiffre d’affaires de 530 millions d’euros, contre 885 millions en 2019.

Le résultat final s’est traduit par une perte nette de 305 millions d’euros alors qu’elle avait affiché un bénéfice de 150 millions en 2019. Les dépenses opérationnelles (cash burn) ont atteint 517 millions d’euros, en ligne avec les prévisions.

Année chargée

Pour 2021, Galapagos anticipe une année chargée avec des annonces sur les avancées au niveau régulatoire pour le Jyseleca ainsi que des progrès au niveau de son pipeline et de ses nouveaux candidats médicaments.

Toutefois, compte tenu de l’arrêt des essais cliniques du ziritaxestat, Galapagos va revoir ses plans pour 2021. C’est seulement après qu’elle livrera des prévisions de dépenses opérationnelles pour l’exercice en cours.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés