Eckert & Ziegler voit rouge

La société de biotechnologie anticipe une perte de 3 millions d'euros en 2014, due à une mauvaise exploitation des capacités de production.

Eckert & Ziegler BEBIG n'est pas parvenu à atteindre, au dernier trimestre 2014, le volume des ventes des années précédentes, du fait de la crise économique et politique persistante en Europe de l'Est et de conditions difficiles inattendues de l'activité en Amérique.

La biotech se trouve confrontée à une baisse des patients ayant recours à la brachythérapie, ce qui a entraîné une diminution considérable des doses administrées au premier semestre.

 

En conséquence, la direction de l'entreprise ne prévoit pour l'année commerciale 2014 qu'un résultat d'exploitation comparable à celui de l'année précédente d'un montant de 28 millions d'euros.

Au lieu d'un bénéfice réalisé avant impôts et intérêts (EBIT) comme les années précédentes, l'entreprise ne réalisera probablement qu'une perte d'un montant de près de 3 millions d'euros, due à une mauvaise exploitation des capacités de production. Les chiffres définitifs seront publiés le 26 mars 2015.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés