En attendant le verdict US, Galapagos marque des points

Ce mardi matin, l'action Galapagos gagnait 3% après l'annonce de résultats positifs d'un essai clinique. ©Bloomberg

Galapagos signale qu'un essai clinique de phase II testant le GLPG1205 dans le traitement de la fibrose pulmonaire idiopathique a donné des résultats positifs.

Le pipeline de Galapagos ne se réduit pas à son produit vedette, le filgotinib, pour lequel, soit dit en passant, on attend toujours une communication de Gilead, le partenaire américain de la biotech, sur son avenir aux États-Unis. Ce dernier mène, en effet, des discussions avec l’autorité sanitaire américaine, la FDA, afin de déterminer s’il y a des chances que celle-ci accepte le dosage de 200 mg pour le traitement de l’arthrite rhumatoïde.

En attendant l'issue de ce dossier, Galapagos a fait état, lundi soir, de résultats positifs de la phase II de l’essai clinique PINTA testant une molécule répondant au nom de code GLPG1205 pour le traitement de la fibrose pulmonaire idiopathique.

Sécurité variable

Les patients ayant reçu le GLPG1205 en plus de leur traitement de base ont montré une meilleure réaction que ceux à qui l'on a administré le placebo. Toutefois, comme le note Benoit Louage, de Degroof Petercam, la différence n’était pas statistiquement significative, l’essai n’ayant pas été conçu pour cela.

"Les tendances prometteuses observées lors de la phase II méritent une étude plus approfondie."
Benoit Louage
Analyste chez Degroof Petercam

Au niveau de la sécurité, le bilan varie en fonction des traitements initiaux pris en plus de la molécule. Cela va d'aucun signal d'alerte à quelques troubles gastro-intestinaux, principalement des nausées, en passant par un décès qui n'est pas lié à l’essai clinique et à d'autres troubles.

Sur la base de ces résultats, la biotech malinoise entend mettre sur pied une phase IIb afin de cibler le dosage adéquat.

Targets relevés

Bien que PINTA soit un essai exploratoire qui n’a pas été conçu pour établir une efficacité statistiquement significative, les tendances prometteuses observées méritent une étude plus approfondie estime Benoit Louage.

139
euros
Lenny Van Steenhuyse, de KBC Securities, a relevé son objectif de cours à 139 euros, contre 138 euros avant.

Étant donné l’aspect encore risqué de ce programme vu son stade de développement, le besoin de disposer de données significatives et la nécessité de clarifier le profil de sécurité du GLPG1205, il évalue ses chances de succès à 23% et évoque un pic des ventes potentiel à 1,2 milliard d’euros. Il a intégré la molécule dans son modèle de valorisation et a donc relevé son objectif de cours à 112 euros, contre 110 euros avant. Sa recommandation reste à '"conserver".

De son côté, Lenny Van Steenhuyse, de KBC Securities, a légèrement augmenté les probabilités de succès de ce candidat traitement qui passent de 30% à 40%. Il a majoré son target d'un euro à 139 euros, le GLPG pesant pour 3 euros, soit 2%. Il reste à "acheter" sur la valeur gardant à l’esprit le caractère binaire de la communication à venir de Gilead sur le futur de la dose de 200 mg du filgotinib aux USA pour soigner l’arthrite rhumatoïde.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés