En forte progression, UCB dépassera les 5 milliards d'euros de chiffre d'affaires en 2020

En 2019, les deux produits phares d'UCB, à savoir le Cimzia et le Vimpat, ont une nouvelle fois soutenu sa croissance.

Le groupe pharmaceutique belge a enregistré, en 2019, une croissance supérieure à ses prévisions, avec un chiffre d’affaires de 4,9 milliards d’euros, en progression de 6% par rapport à 2018. Grâce à l'acquisition imminente de Ra Pharma, l’entreprise pourrait potentiellement lancer jusqu'à 7 produits d'ici 2025.

Comme il l’avait annoncé il y a cinq semaines, le groupe pharmaceutique belge UCB  a enregistré en 2019 une croissance supérieure à ses prévisions initiales en signant un chiffre d’affaires de 4,9 milliards d’euros, en progression de 6% par rapport à l’année précédente. Quasiment identique à celle de 2018, la rentabilité sous-jacente (Ebitda récurrent) s’est élevée à 1,4 milliard d'euros (+2 %), soit 29,1% du chiffre d’affaires. À taux de change constant, l’augmentation de l’Ebitda récurrent est même de 11%.

1,7 milliard
euros
Le Cimzia a enregistré une nouvelle augmentation des ventes nettes, à plus de 1,7 milliard d'euros.

La hausse des produits des ventes nettes a surcompensé l'augmentation des dépenses liées au lancement et au développement des produits, indique UCB dans son communiqué. Du côté du bénéfice net, le résultat s’est élevé à 817 millions d'euros, contre 823 millions en 2018.

Belles performances du Cimzia et du Vimpat

C’est la croissance à deux chiffres des principales franchises d'UCB  (l'immunologie et l’épilepsie) qui a soutenu les ventes nettes (4,7 milliards). Les deux produits phares du groupe coté à Bruxelles, à savoir le Cimzia, un traitement de la polyarthrite rhumatoïde, et l'antiépileptique Vimpat ont une nouvelle fois soutenu sa croissance. Le Cimzia a enregistré une nouvelle augmentation des ventes nettes, à plus de 1,7 milliard d'euros. Une croissance dans toutes les zones géographiques (il a été homologué en Chine et au Japon), mais également attribuable à de nouvelles catégories de patients. 

L’Evenity a désormais été approuvé dans tous les grands pays.

De son côté, le Vimpat affiche des ventes nettes de plus de 1,3 milliard d'euros et une forte croissance constante à deux chiffres dans toutes les zones géographiques, en raison du nombre croissant de personnes souffrant d'épilepsie.

Toujours dans cette indication, le Keppra, dont UCB a perdu l’exclusivité en 2009, enregistre un léger recul, mais se maintient à 770 millions d'euros. Ce qui permet de ne pas plomber la franchise épilepsie, qui a enregistré des ventes nettes totales de 2,3 milliard d'euros, soit un bond de 12%. Le Keppra a été approuvé aux États-Unis pour le traitement en monothérapie des formes partielles de crises d’épilepsie.

3 résultats positifs en phases 3 pour le bimékizumab

Du côté de la recherche et du développement, le bimékizumab a obtenu trois résultats positifs en phase 3 dans le traitement du psoriasis, et une nouvelle phase 3 dans celui de l'hidradénite suppurée a débuté.

Nous pourrions potentiellement lancer jusqu'à 7 produits d'ici 2025.
Jean-Christophe Tellier
CEO d'UCB

Quant à l’Evenity (traitement de l'ostéoporose grave chez les femmes ménopausées), il a fini son parcours d’obstacle et a désormais été approuvé dans tous les grands pays. En décembre, il a enfin été autorisé par l’Agence européenne des médicaments.

Le conseil d’administration d’UCB propose un dividende brut de 1,24 euro par action (+2 %).

Pour 2020, UCB prévoit de réaliser un chiffre d'affaires de l'ordre de 5,05 à 5,15 milliards d'euros, grâce à la croissance actuelle des produits de base et à la prise en charge de nouvelles catégories de patients. La rentabilité sous-jacente sera de l'ordre de 28-29% du chiffre d'affaires.

Rachat de Ra Pharma bientôt clôturé

"Grâce à notre pipeline prometteur de produits en phase finale et à l'acquisition imminente de Ra Pharma, nous pourrions potentiellement lancer jusqu'à 7 produits d'ici 2025", a souligné Jean-Christophe Tellier dans le communiqué. La société biopharmaceutique américaine Ra Pharmaceuticals est active dans le développement de nouveaux traitements contre des maladies graves causées par un dérèglement du système immunitaire. UCB est en passe de clôturer son rachat pour 2 milliards d'euros.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés