Entre Liège et la famille Van Rompay, une histoire de médicaments

Leon et Stijn Van Rompay. ©Dieter Telemans

La passion de la pharmacie peut être héréditaire. La famille Van Rompay en est une belle illustration. Elle se retrouve aujourd'hui à la tête de deux fleurons liégeois, Mithra et Hyloris.

"J'ai accepté le poste parce que je connais très bien Mithra, parce que j'ai beaucoup de gratitude envers François et que je suis reconnaissant envers la région liégeoise, qui a toujours été très correcte avec moi et ma famille, qu'il s'agisse d'Uteron ou d'Hyloris. Mais c'est pour une période limitée". Nommé CEO de Mithra jeudi en remplacement de François Fornieri, Leon Van Rompay ne bénéficie pas de la notoriété médiatique du cofondateur et patron historique de la société pharmaceutique liégeoise spécialisée dans la santé féminine. A 71 ans, celui qui sera chargé de diriger et d'incarner Mithra pour un maximum de 12 mois n'est pourtant pas un inconnu dans la Principauté.

Un acteur du monde du médicament

Depuis deux décennies, ce Flamand pur jus attaché à ses racines a participé à quelques-unes des grandes aventures du secteur pharmaceutique dans la région. Au-delà de Liège, il a également été un acteur important du monde du médicament en Belgique. Passé par Bayer, Glaxo et Zambon, cet entrepreneur jovial à l'impressionnant débit de parole est surtout connu pour avoir créé il y a vingt ans Docpharma, une société spécialisée dans la commercialisation des médicaments génériques. Une entreprise qu’il mènera jusqu’à Euronext Bruxelles, avant de la céder pour 214 millions d'euros au groupe indien Matrix, lui-même absorbé ensuite par Mylan.

"Un certain François Fornieri est venu frapper à ma porte pour me proposer une collaboration. On a coopéré et on a fait de grands succès ensemble."
Leon Van Rompay
CEO de Mithra

C'est d'ailleurs grâce aux génériques que Leon Van Rompay débarque en bord de Meuse. "Un certain François Fornieri est venu frapper à ma porte pour me proposer une collaboration. On a coopéré et on a fait de grands succès ensemble. C'est comme cela que le contact s'est établi et que je suis venu à Liège, de plus en plus régulièrement. Docpharma avait à l'époque investi 300.000 euros dans Mithra" se souvient-il.

Actionnaire principal

A côté des médicaments, Leon Van Rompay a une autre passion: la famille. Issu lui-même d'une de fratrie de dix enfants, il a réussi à transmettre son intérêt pour la pharmacie à deux de ses trois enfants, Stijn et Pieter, qui l'ont accompagné dans plusieurs de ses aventures. Stijn est le plus connu et a déjà réussi à se faire un prénom à Liège: il est le fondateur, CEO et principal actionnaire d'Hyloris, la société pharmaceutique spécialisée dans la reformulation de médicaments, qui a fait son entrée en bourse en 2020.

305
millions
En 2013, les quatre fondateurs d’Uteron vont vendre pour 305 millions de dollars leur société au groupe américain Watson.

Il a débuté comme directeur financier chez Docpharma, dont il deviendra CEO. C'est également grâce au patron de Mithra qu'il débarque à son tour à Liège, pour participer, avec son père Leon, Jean-Michel Foidart et François Fornieri, à la création d'Uteron Pharma, qui a été la branche R&D de Mithra. En 2013, les quatre fondateurs d’Uteron vont vendre pour 305 millions de dollars leur société au groupe américain Watson, qui rebaptisé Actavis, finira par fusionner avec Allergan. Après cette opération, Stijn Van Rompay, qui codirigeait Uteron avec François Fornieri, restera encore CEO deux ans. La suite est connue: Mithra finira par récupérer une partie des actifs d’Uteron, dont une certaine pilule Estelle, qui n’était alors qu’un projet parmi d‘autres dans le pipeline d’Uteron. "François Fornieri a ensuite très bien développé tout cela, de façon extraordinaire. Il y a peu d'usines comme celle de Mithra à Flémalle" estime Leon Van Rompay.

Pas de fonctions opérationnelles

La vente des différentes sociétés va permettre à Stijn Van Rompay de réinvestir, souvent avec son frère Pieter, dans de nouvelles aventures entrepreneuriales, comme Hyloris, mais aussi dans une dizaine de sociétés de biotechnologie en Belgique et à l'étranger. Parmi celles-ci, une autre pépite liégeoise, Imcyse, ainsi qu'une autre société qui vient elle aussi de rejoindre Euronext Brussels, Nyxoah. Aux États-Unis, il est notamment actionnaire d'une société qui a développé un moyen de dissoudre localement les amas graisseux par injection. "Dans tout ce que fait Stijn, Pieter est son back up" explique Leon. Stijn Van Rompay est aussi cofondateur du fonds d'investissement PE Group, avec des participations, entre autres, dans TRAINM (des centres de neuro-revalidation) et Unified Post. "Mais je n'ai pas de fonctions opérationnelles dans tous ces investissements. Je suis investisseur passif. Ma priorité, c'est Hyloris" précise-t-il.

"Dans tout ce que fait Stijn, Pieter est son back up".
Leon Van Rompay
CEO de Mithra

Stijn Van Rompay avait été proposé comme administrateur de Mithra. Une place qu'il n'occupera finalement pas en raison de la nomination de son père. De son côté, ce dernier indique avoir cédé tous ses investissements à ses enfants, qui n'ont quasiment pas d'intérêts dans Mithra, si ce n'est via l'héritage d'Uteron.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés