Essai positif de TiGenix contre l'infarctus

©Guy Puttemans

Un essai clinique visant la sécurité et la faisabilité d'une thérapie de l'infarctus à partir de cellules souches allogéniques s'est révélé concluant.

Le portefeuille de candidats médicament de TiGenix ne se réduit pas au CX601, le plus avancé, qui cible un des aspects de la maladie de Crohn.

La biotech développe également de nouvelles thérapies à partir de cellules souches.  C’est notamment le cas pour l’infarctus aigu du myocarde. Dans ce cadre, elle publie aujourd’hui les résultats sur un an de l’essai clinique Caremi qui est en phase exploratoire I/II avec les cellules souches allogéniques AlloCSCs.

L’objectif premier de cet essai clinique n’était pas encore de mesurer l’efficacité de cette thérapie mais plutôt d’évaluer sa sécurité et sa faisabilité. Il s’agissait, plus précisément, d'évaluer une perfusion intra-coronaire de 35 millions d’AlloCSCs chez des patients ayant subi un infarctus aigu du myocarde avec un dysfonctionnement du ventricule gauche et cela dans la première semaine ayant suivi l’attaque.

Voici les trois principales conclusions de l’étude:

  1. Tous les objectifs de sécurité de l’étude ont été rencontrés. Aucun cas de mortalité ou d’événement cardiaque majeur n’a été relevé au fil de l’étude.
  2. Sur la pertinence de l’approche allogénique, aucun événement d’ordre immunitaire n’a été constaté durant le suivi annuel.
  3. Une large réduction de l’infarctus a été observé dans un sous-groupe spécifique doté d’un faible pronostic à long terme et représentant plus de la moitié de la population des patients dans la phase de randomisation de l’étude. "Cette découverte a révélé des informations précieuses et fournit une orientation spécifique pour des études potentielles dans un groupe de patients à hauts risques" a commenté TiGenix.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés