ExeVir lève 19 millions d'euros pour financer son traitement contre le Covid

La biotech ExeVir a développé un candidat-médicament contre le Covid à base d'anticorps de lama. ©Dries Luyten

ExeVir a levé les fonds nécessaires pour la production et la commercialisation de son candidat-médicament anti-Covid à base d'anticorps de lama.

La biotech ExeVir Bio avait annoncé au début du mois le développement d'un traitement contre le Covid-19 "made in Belgium". Pour financer sa phase de production et de commercialisation, la biotech vient de lever 19 millions d'euros.

Ce financement devrait également permettre d'accélérer l’approbation, à l’hiver prochain, de ce premier anticorps européen contre le Covid-19.

Ce financement, qui vient s'ajouter aux 23 millions d'euros levés en 2020, est mené par Fund+ avec VIB, UCB Ventures et SFPI-FPIM, ainsi que de nouveaux investisseurs, dont VIVES IUF, SRIW, Noshaq, SambrInvest, ainsi que plusieurs family offices belges. Il s'agit du premier investissement pour VIVES Inter-University Fund, un fonds technologique multisectoriel créé l'an dernier avec la vocation d'investir dans des projets à "impact sociétal positif".

Ce financement devrait également permettre d'accélérer l’approbation, à l’hiver prochain, de ce premier anticorps européen contre le Covid-19.

Un vaccin de prévention

Selon ExeVir, cette solution basée sur des anticorps dérivés du lama, est efficace contre tous les nouveaux variants SARS-Cov-2.

La spin-off du Vlaams instituut voor biotechnologie affirme, enfin, que son candidat-médicament agira en complément des vaccins, en traitement ou en prévention. En effet, les nanobodies, des anticorps de petite taille de lama, ont la capacité d'empêcher le virus du Covid-19 de rentrer dans les cellules humaines.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés