Fagron: ce que dit l'analyste le plus optimiste

©Hollandse Hoogte

Matthias Maenhaut d'ING qui est l'achat sur la valeur a relevé son objectif de cours à 14,5 euros ce qui représente un potentiel de hausse de 15%. Voici ses raisons.

Fagron a-t-elle fini de manger son pain noir et une nouvelle période de croissance s’ouvre-t-elle pour cette société spécialisée dans la para-pharmacie qui a connu une traversée du désert en 2015 et 2016?

On serait tenté de répondre par l’affirmative au vu des résultats trimestriels publiés la semaine dernière (ventes en hausse de 7%) et à la lecture d’une note d’analyste publiée par ING. Matthias Maenhaut a, en effet, réitéré sa recommandation à "acheter" sur la valeur et a relevé son objectif de cours à 14,5 euros contre 11,5 euros avant ce qui a donné un coup de pouce à l’action ce jeudi. Le potentiel de croissance du titre à un horizon de douze mois est donc de 15% selon le broker.

250 millions versus 100 millions

L’optimisme de l’analyste est justifié par la mise en activité, fin mars, de l’usine de Wichita aux Etats-Unis qui doit fournir du matériel stérile aux hôpitaux. La direction de Fagron estime que cette dernière va générer un chiffre d’affaires de 100 millions de dollars d’ici trois à cinq ans. Mais, selon les estimations de Matthias Maenhaut, les ventes devraient atteindre plutôt 250 millions de dollars (233 millions d’euros) en 2021.

Pour cette année, il table sur 21 millions, dans les trois ans (2019) sur plus de 100 millions. Et le cap de 250 millions devrait être franchi en 2021. "Je ne pense pas que la direction de Fagron veut donner des objectifs trop ambitieux" a indiqué l’analyste à nos collègues du Tijd. Le nouveau mot d’ordre depuis l’arrivée d’Hans Stols comme CEO est plutôt, selon lui, "underpromise and overdeliver". Une grande différence avec la période au cours de laquelle Ger Van Jeveren fut CEO.

Pour 2017, l’analyste table sur des revenus globaux de 461 millions d’euros et un Ebitda de 98 millions. Pour l’année suivante, ces deux chiffres devraient atteindre respectivement 507 millions et 111 millions d’euros.

Wichita n'est pas dans le cours

En ce qui concerne la valorisation, le titre Fagron se traite actuellement à 5,5% du cash flow libre (free cash flow yield) estimé pour 2018, hors tout bénéfice provenant de l’usine de Wichita. Toutefois, si on inclut Wichita, on arrive à 10% du cash flow libre, estime Maenhaut. " Nous considérons donc que le niveau de risque-récompense sur le long terme est encore attractif " écrit l’analyste financier.

Celui-ci est le plus optimiste parmi les analystes qui suivent la valeur. Ils sont quatre, d’après la base de donnée de Bloomberg. Deux conseillent d’acheter le titre et deux de le conserver. Avant le relèvement de l’objectif de cours formulé par ING, le "target" moyen était de 11,5 euros.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés