Fagron porté par les Etats-Unis

Rafael Padilla, le CEO de Fagron. ©Merlijn Doomernik

A l'issue du 3e trimestre, Fagron a enregistré une croissance de 12% de son chiffre d'affaires grâce essentiellement à ses activités aux Etats-Unis.

A l’issue du troisième trimestre, Fagron a dégagé un chiffre d’affaires de 114,9 millions d’euros en hausse de 11,8%. A taux de change constant, il progresse de 18%. Il est légèrement inférieur aux attentes des analystes qui tablaient sur 116,2 millions d’euros (+13,1%). Sur les neuf premiers mois de l’année, les ventes affichent une progression de 7,1% à 345,8 millions d’euros.

Le chiffre d’affaires à taux de change constants démontre un développement positif, au troisième trimestre, dans toutes les régions où Fagron est actif, souligne le groupe spécialisé dans les préparations magistrales à destination des pharmacies. Il signale toutefois que la faiblesse persistante du real brésilien a eu un impact négatif sur le chiffre d’affaires en euros. Par ailleurs, la croissance organique en Europe a été affectée par la décision de réduire temporairement la capacité d’une des usines aux Pays-Bas à des fins de rénovation.

Géographiquement, les ventes se ventilent comme suit: Europe 57,3 millions (+1,2%), Amérique du Sud 25,5 millions (-1,1% et +22% à taux de change constants) et Amérique du Nord 30,4 millions (+64%). La croissance aux Etats-Unis a été soutenue par les activités de préparations stériles. Les ventes de l’unité de production de Wichita ont bondi de 85%.

Perspectives

Fagron ne donne pas de prévisions chiffrées pour le reste de l’exercice. Son CEO, Rafael Padilla, cité dans un communiqué se borne à préciser qu’il aborde avec confiance les derniers mois de l’année. "On s’attend à ce que Fagron termine bien l’année signale-t-il. La société est parfaitement positionnée pour poursuivre sa croissance en 2019. "

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content