Galapagos et Roche ont rompu, le titre souffre

Selon Onno van de Stolpe, CEO de Galapagos, la société dispose d'un pipeline clinique très prometteur. © S. Van Hoof ©Sofie Van Hoof

Galapagos a fortement réduit sa perte en 2012 et affiche ses ambitions pour 2013. Mais la biotech voit se rompre son alliance avec Roche et se met donc à la recherche d'un nouveau partenaire dans le cadre de son programme qui soigne les fibroses.

Galapagos a annoncé des chiffres en net progrès pour 2012. Il fait état d'un chiffre d'affaires de 153 millions d'euros pour 2012, en hausse de 36% et supérieur aux objectifs.

Mais l'information du jour concernant la société de biotechnologie est la fin de son alliance avec Roche autour de la fibrose. Roche explique cette décision par un changement de stratégie, sans davantage de détails.  Galapagos a néanmoins obtenu les droits sur tous les programmes et

"C'est dommage que Roche mette un terme à cette alliance suite à un changement de stratégie. Mais la bonne nouvelle, c'est que Galapagos dispose désormais de tous les droits sur les targets et les essais. L'objectif, c'est maintenant de trouver un nouveau partenaire afin de poursuivre la recherche de médicaments pour soigner cette grave maladie", a réagi Onno van de Stolpe, le CEO de Galapagos.

Roche a payé 5,75 millions d'euros à la biotech pour les résultats obtenus l'an dernier. Ces payements sont inclus dans les résultats de 2012.

Le titre Galapagos souffrait en Bourse de Bruxelles dans la foulée de cette annonce. L'action perdait près de 9% à mi-séance.

En ce qui concerne les résultats, la perte nette a été sérieusement réduite en 2012: elle est de 5,7 millions d'euros (contre 30 millions en 2011), soit 22 cents par action. La division R&D enregistre une perte de 3,5 millions (contre une perte de plus de 40 millions l'année précédente).

Le résultat opérationnel avant impôt est de -2,1 millions. En 2011, la perte se montait encore à 35 millions d'euros.

Les liquidités du groupe s'élèvent à près de 95 millions, en nette hausse (32,6 millions en 2011).

♦ Prévisions

Pour 2013, le groupe prévoit un chiffre d'affaires en hausse, à 160 millions d'euros. Et les projets sont nombreux, sur plusieurs fronts. Fin 2013, Galapagos aura trois programmes en phase 2, pour quatre indications thérapeutiques, plusieurs études en phase 1 ainsi qu'un candidat médicament préclinique, dans le cadre d'alliances et de programmes internes. Comme l'explique le CEO Onno van de Stolpe: "L'exemple d'un pipeline large et arrivé à maturité".

Ainsi, la phase 2 du GLPG0634 débutera au second trimestre; les résultats devraient être transmis à AbbVie fin 2014.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés