Galapagos garnit encore sa montagne de cash

©Felix Kalkman

La biotech Galapagos prévoit de dépenser en 2018 entre 220 et 240 millions d'euros pour les nombreux essais programmés cette année, soit moins d'un quart de sa trésorerie.

Chez Galapagos, le premier trimestre 2018 a principalement servi à préparer le terrain d'une année jalonnée par d'importants et nombreux rendez-vous comme notamment les essais cliniques de son traitement dans la fibrose kystique à l'agenda du deuxième trimestre ou encore l'analyse des premières données de la phase 3 avec le Filgotinib pour la polyarthrite rhumatoïde.

Et à voir sa position de cash, la biotech belgo-néerlandaise peut confortablement tenir la cadence. Au terme du premier trimestre, Galapagos fait état d'une trésorerie de 1,108 milliard d'euros. Et Galapagos prévoit de porter ses dépenses opérationnelles pour l'ensemble de l'année en cours à hauteur de 220 à 240 millions d'euros.

Les coûts de recherche semblent donc être maîtrisés par le patron Onno van de Stolpe. Car si les résultats des essais en cours sont convaincants, l'entreprise doit pouvoir assurer la suite du programme et les dépenses liées.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content