Galapagos lance six essais sur le filgotinib

©Felix Kalkman

Galapagos espère que son traitement contre le rhumatisme pourra encore être utilisé contre d’autres maladies. Et lance de nouveaux essais dans ce sens.

La biotech Galapagos et son partenaire américain Gilead vont tester l’utilisation du filgotinib (phase 2) dans le cadre de six maladies supplémentaires: la spondylarthrite ankylosante, l’arthrite psoriasique, le lupus érythémateux cutané, le syndrome de Sjörgen, la maladie de Crohn et la colite ulcéreuse.

C’est une recette utilisée par toutes les sociétés de biopharmacie. Une fois démontrée la sécurité du candidat médicament –ce qui peut durer des années et coûter des dizaines de millions d’euros- elles essayent d’en tirer un maximum.

Galapagos tient aujourd’hui, à New York, sa journée annuelle consacrée à sa stratégie et son portefeuille de recherche et développement. Hier, le broker américain BTIG LLC a entamé le suivi de la valeur avec une recommandation à acheter " et un objectif de cours de 98 dollars.

Tous ces essais cliniques vont coûter beaucoup d’argent mais Galapagos a les moyens de ses ambitions. Le compte en banque de la biotech affiche un solde positif de 1,2 milliard d’euros. Elle a levé récemment 317 millions d’euros via un placement d’actions aux Etats-Unis.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés