Galapagos lève 54 millions

© Jock Fistisck ©BLOOMBERG NEWS

Galapagos a annoncé aujourd'hui avoir levé 53,9 millions € par le biais d'un placement privé de nouvelles actions.

Galapagos a proposé pas moins de 2,7 millions de nouvelles actions aux grands investisseurs. C'est 10 pour cent du nombre d'actions déjà en circulation. Et cela représente l'augmentation de capital maximale que les actionnaires ont accordé au conseil d'administration. Galapagos a proposé 2.696.831 nouvelles parts aux investisseurs. Les nouvelles actions seront mises sur le marché NYSE Euronext Brussels et NYSE Euronext Amsterdam juste après leur émission, soit le 30 Avril 2013. Le prix fixé est de 20,00 € par action, soit une réduction de 1,7% sur le cours de clôture de la veille. En conséquence, le groupe de biotechnologie lève près de 54 millions.


Il n'y a pas de droit préférentiel de souscription pour les actionnaires existants. Il s'agit d'une pratique courante dans le secteur de la biotechnologie. L'argent levé est destiné à financer la recherche clinique, le géant américain AbbVie - l'ancien Abbott Laboratories -pourrait prendre une licence d'ici 2015 sur le GLPG0634 qui combat les rhumatismes. En attendant confirmation, le prix de l'action sur Euronext a été suspendu mercredi après-midi au prix de € 20,54. C'est proche du prix record de € 20,70 qui a eu lieu le 6 Mars.

Depuis novembre, Galapagos est en hausse, notamment grâce aux bons résultats du GLPG0634 et à l'accord avec AbbVie.
Actuellement, le GLPG0634 est à la phase 2b de l'essai clinique. Cette phase devrait durer jusqu'en 2014. Si elle donne des résultats positifs, AbbVie pourrait prendre une licence pour le reste du programme. D'ici 2015, les Américains pourraient ainsi prendre en charge le coût du développement, celui de la fabrication mondiale et de l'enregistrement du nom.

Cette levée de fond n'est pas une surprise. L'analyste Jan De Kerpel de KBC Securities avait dit plus tôt cette année que vu les résultats de l'année 2012 qui étaient en deçà des attentes, de nouveaux capitaux seraient bien accueillis - compte tenu du fort développement escompté d'ici 2014.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés