GBL injecte 50 millions dans un fonds axé health tech

Sagard NewGen a annoncé au passage un premier investissement dans les Laboratoires Delbert, PME parisienne spécialisée dans l’acquisition et la remise sur le marché de médicaments d’intérêt thérapeutique majeur, qui connaissent des ruptures d’approvisionnement. ©BELGAIMAGE

Via Sienna Capital, le holding est monté à bord du dernier véhicule des Desmarais qui, avec 150 millions déjà en poche, veut soutenir les futurs leaders de la santé et de la technologie.

Fort d'une participation à un tour de table de 40 millions d'euros du côté des Laboratoires Delbert, PME parisienne œuvrant à réintroduire sur le marché des molécules négligées par les pharmas en dépit de leur caractère thérapeutique, Sagard vient d'officialiser son nouveau fonds, "Sagard NewGen".

Doté d'un peu moins de 150 millions d'euros de capitaux à ce stade, le dernier véhicule d’investissement de la famille Desmarais entend se concentrer sur des entreprises actives dans les domaines de la santé et du bien-être, des technologies de l'information et de la transition écologique, ambitionnant de devenir leader dans leur marché.

150
millions €
Avec un peu moins de 150 millions d'euros déjà en poche, le nouveau véhicule de la famille Desmarais vise les 300 millions pour l'année prochaine.

Objectif? Financer la stratégie de croissance de sociétés présentant des chiffre d'affaires pouvant aller jusqu'à 150 millions d'euros, et ce, en mettant sur la table des montants de 10 à 50 millions d'euros par opération, en majoritaire ou minoritaire, apprend-on.

De son côté, GBL , via sa plateforme d'investissements alternatifs Sienna Capital, a suivi le mouvement, injectant quelque 50 millions d'euros dans le nouveau véhicule.

Objectif 300 millions

L'idée est que Sagard NewGen atteigne les 300 millions à disposition l'an prochain. En ce sens, une levée de fonds est donc prévue. Côté timing, l'on évoque "la mi-2021", "après deux voire trois opérations" réalisées fort des capitaux déjà levés à ce stade.

Pour ce qui est de GBL, il s'agit-là d'un deuxième investissement en peu de temps du côté de Sagard puisque le holding Frère-Desmarais s'était déjà engagé en mars dernier à débloquer quelque 150 millions d’euros pour le quatrième fonds d’investissement de la société créée en 2003 à l’initiative de Power Corporation Canada et qui gère aujourd'hui plus de 2 milliards d’euros investis.

Pour autant, ses investissements alternatifs, réalisés via Sienna Capital, ne se limite pas qu'à des investissements dans des fonds puisque la filiale investit aussi en direct dans des entreprises, comme ce fut encore le cas il y a une dizaine de jours avec un apport de 21 millions d'euros à la start-up britannique Pollen, qui récompense les fans de musique réussissant à convaincre leurs amis d’acheter des tickets pour un concert ou un festival.

Par-là, GBL était devenu, via Sienna, principal actionnaire de la jeune pousse.

En date, la plateforme de GBL compte cinq investissements en direct (dont Upfield, leader mondial dans la nutrition d’origine végétale avec plus de 100 marques dont Becel ou ProActif), réalisés aux côtés d'acteurs tels que KKR ou Carlyle, de même que des injections de capitaux dans 150 sociétés via 19 fonds.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés