Genzyme rejette en bloc l'offre de Sanofi

Le conseil d'administration de la biotech américaine Genzyme a rejeté "à l'unanimité" l'offre de rachat formulée par le groupe français Sanofi-Aventis. Ce dernier avait proposé hier soir 18,5 milliards de dollars, soit 69 dollars par action, pour avaler Genzyme.

Le groupe américain de biotechnologies Genzyme a annoncé qu'il rejetait la proposition d'achat présentée dimanche par Sanofi-Aventis, celle-ci le sous-évaluant considérablement à ses yeux.

Dans un communiqué, Genzyme a indiqué que son conseil d'administration réuni la veille au soir avait confirmé à l'unanimité son précédent rejet de la proposition du groupe pharmaceutique français et demandé à la direction d'adresser à Sanofi un courrier en ce sens.

"Le conseil d'administration de Genzyme a maintenant reçu votre deuxième courrier non sollicité proposant d'acquérir l'entreprise pour 69 dollars l'action numéraire", peut-on lire dans la lettre adressée au directeur général de Sanofi, Chris Viehbacher, et que Genzyme reproduit dans son communiqué.

"Cette lettre, reçue hier, est identique à la proposition du mois dernier. Elle n'apporte pas de nouvelle information ni d'amélioration du prix, et par conséquent ne suffit pas à établir la base d'un engagement de la part du Conseil d'administration."

Genzyme ajoute qu'il n'est pas disposé à engager des négociations de fusion "avec un prix de départ irréaliste qui sous-évalue considérablement l'entreprise".

Après plusieurs approches infructueuses depuis un mois, Sanofi-Aventis a rendu publique dimanche une proposition de rachat de Genzyme d'un montant de 18,5 milliards de dollars (14,5 milliards d'euros). Le groupe a expliqué avoir envoyé sa proposition au PDG de Genzyme, Henri Termeer, le 29 juillet, et la renvoyer après avoir tenté en vain d'engager aec lui des discussions.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés