IBA lance encore un avertissement sur résultats

©BELGA

IBA n'est pas parvenue à engranger les cinq contrats nécessaires pour maintenir ses prévisions de 2017. Elle se dit confiante de renouer avec un Rebit et un résultats positifs en 2018. Le titre chutait de 13% dans les premiers échanges.

L’année 2018 commence mal, très mal pour IBA . Pour pouvoir respecter ses prévisions 2017 la société spécialisée dans les technologies médicales contre le cancer devait engranger cinq nouveaux contrats.

On n’a rien vu venir dans les derniers mois de 2017. Ce matin, IBA a toutefois annoncé la signature d’un nouveau contrat de protonthérapie en Argentine d’une valeur de 10-15 millions d’euros qui sera enregistré en 2017. Mais cela ne suffira pas pour atteindre les objectifs.

Les quatre autres contrats sont toujours aux dernières phases de la négociation. IBA se dit confiante dans leur finalisation mais ne peut annoncer avec précision une date pour leur signature. Par conséquent, la société n’atteindra pas les prévisions de revenus pour 2017 annoncées précédemment et rapportera un Rebit négatif.

Et voilà donc un avertissement de résultats de plus pour IBA qui en avait déjà publié plusieurs l’an dernier.

Prévisions suspendues

Grâce à nos partenariats stratégiques, au suivi constant des coûts ainsi qu’au maintien de l’offre en protonthérapie la plus compétitive et attractive au monde, IBA continuera à mettre les moyens en place pour revenir à un Rebit et un profit net après impôts positifs en 2018 et au-delà.
Olivier Legrain
CEO d'IBA

La société basée à Louvain-La-Neuve tente de recadrer ce nouveau revers en soulignant que compte tenu du carnet de commandes solide, son pipeline de ventes ainsi que ses mesures de contrôle des coûts, elle reviendra à un Rebit et à un profit net après impôts positifs en 2018. Chat échaudé craignant l’eau froide, elle a aussi décidé d’interrompre, jusqu’à nouvel ordre, la déclaration de toutes autres prévisions financières.

Face à ce nouveau coup dur, IBA signale qu’elle a implémenté un certain nombre d’actions afin de favoriser la croissance et la profitabilité, tout en poursuivant un contrôle très strict des coûts et des gains de productivité.

Commandes en ligne

En ce qui concerne les revenus du carnet de commandes de la protonthérapie, il reste conforme aux prévisions soit, au 3e trimestre, 284 millions pour l’équipement qui devraient être convertis dans les trois prochaines années et 682 millions pour les services qui devraient être convertis sur une période médiane de 8 ans.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés