Imcyse lève 21 millions et accueille Pfizer dans son capital

L'ambition d'Imcyse est d'incarner un acteur majeur de l'immunothérapie active spécifique, souligne son CEO Denis Bedoret. ©Debby Termonia

La biotech liégeoise complète une récolte de fonds ambitieuse entamée en 2019 et saisit l'occasion pour ouvrir son capital à son nouveau partenaire américain.

La biotech liégeoise Imcyse a conclu ce mercredi une nouvelle levée de fonds de 21,3 millions d'euros en accueillant, à cette occasion, le géant américain de la pharma Pfizer dans son capital. Il s'agit en réalité d'un tour de financement d'extension d'une précédente récolte de fonds qui, en 2019, avait permis à la jeune pousse d'engranger 35 millions d'euros. Aux côtés de Pfizer, les actionnaires existants d'Imcyse ont participé à la nouvelle augmentation de capital. Y figurent les holdings publics Société régionale d'Investissement de Wallonie (SRIW) et Société fédérale de Participations et d'Investissement (SFPI), l'invest liégeois Noshaq, le fonds d'investissement néerlandais Life Sciences Partners (LSP), le fonds de croissance wallon Epimède, ainsi que Biogenosis et la KU Leuven.

21,3
millions d'euros
Imcyse a conclu un nouveau tour de financement de 21,3 millions d'euros.

L'arrivée de Pfizer comme actionnaire s'inscrit dans le cadre de l'accord de licence qu'il a conclu avec Imcyse au début de ce mois. Celui-ci prévoit, pour rappel, un partenariat dans le développement du traitement de la polyarthrite rhumatoïde par Imcyse. La biotech déploie une plateforme d'immunothérapies originale, basée sur la technologie ImotopeTM: des peptides modifiés appelés "imotopes" permettent d'induire des cellules T cytolytiques, "qui éliminent spécifiquement la voie de la maladie aberrante tout en laissant le reste du système immunitaire intact". Imcyse mène cinq programmes sur cette base, contre le diabète de type 1, la sclérose en plaques, les troubles du spectre de la neuromyélite optique, la maladie cœliaque et la polyarthrite rhumatoïde. Cette nouvelle approche laisse entrevoir un potentiel curatif pour des maladies auto-immunes sévères pour lesquelles il n'existe pas actuellement de traitement satisfaisant.

"Le produit de (ce) dernier tour de financement sera utilisé pour accélérer l'avancement de plusieurs immunothérapies modificatrices de maladies ciblées de premier ordre..."
Imcyse

La nouvelle levée de fonds permettra à Imcyse de faire progresser ses programmes en cours. "Le produit de (ce) dernier tour de financement sera utilisé pour accélérer l'avancement de plusieurs immunothérapies modificatrices de maladies ciblées de premier ordre, en développant un pipeline solide et diversifié", explique Imcyse dans son communiqué.

"Notre objectif est d'être un acteur majeur de l'immunothérapie active spécifique", souligne Denis Bedoret, le CEO d'Imcyse, dans le communiqué, tout en saluant ses actionnaires existants ainsi que Pfizer pour leur soutien et leur confiance. La biotech souligne qu'elle "reste ouverte à de nouveaux partenariats et investisseurs pour continuer à soutenir son développement et son expansion aux États-Unis". Elle projette une introduction en bourse en 2022 ou 2023, pour rappel, et songe au Nasdaq comme place de cotation.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés