Kepler passe à l'achat sur IBA et double son target

IBA a renoué avec la distribution d'un dividende. ©UZ Leuven

Kepler Cheuvreux est le seul broker à recommander un achat de l'action IBA. Son objectif de cours est fixé à 18,5 euros. Depuis le début de l'année, le titre s'est envolé de plus de 40%.

C’est sans nul doute l’une des plus belles performances sur Euronext Bruxelles. Depuis le début de l’année, l’action IBA s’est envolée de 41%, un signe du retour de la confiance des investisseurs après des années de vaches maigres. Ce matin, le titre grimpait encore de 5,3% à 17,5 euros grâce à la note d’un broker.

Lors de la publication de ses solides résultats annuels, fin du mois dernier, le spécialiste de la protonthérapie destinée au traitement des cancers s’était même payé le luxe de renouer avec la distribution du dividende.

Certes, les chiffres de 2020 ont été largement influencés par l’accord de licence conclu avec le groupe chinois CGNNT, mais le carnet de commandes s'est maintenu à un niveau record de 1,1 milliard d’euros. Ce qui a toutefois un peu chagriné les analystes, ce fut l’absence de perspectives chiffrées pour l’exercice en cours.

Bilan stabilisé

Matthias Maenhaut de Kepler estime qu’IBA a stabilisé son bilan en accordant une licence pour sa technologie du Proteus Plus en Chine à CGNNT.

Aujourd’hui, Kepler Cheuvreux estime qu’IBA est digne d’achat alors qu’il conseillait jusqu’ici de conserver la valeur. Il s’agit du seul broker à adopter une position aussi optimiste parmi ceux qui la suivent. Jefferies et ING recommandent toujours d’en rester à l’écart tandis que KBC et Degroof Petercam restent prudemment à "conserver".

Matthias Maenhaut de Kepler estime qu’IBA a stabilisé son bilan en accordant une licence pour sa technologie du Proteus Plus en Chine à CGNNT. Cela a permis au groupe d’afficher une position de liquidité nette de 68 millions d’euros fin 2020.

L’analyste relève également qu’une valeur significative est tirée de la composante "services" du business d’IBA, composante dont le carnet de commandes s’élève à 666 millions d’euros. De quoi générer un flux de revenus récurrents de plus de 120 millions d’euros à partir de 2022 estime-t-il.

Scénario conservateur

18,5€
Kepler Cheuvreux vise un objectif ee cours de 18,5 euros, le plus élevé parmi tous les brokers qui suivent la valeur.

Autre argument en faveur de la société néo-louvaniste. "Alors que le chemin vers la prolifération de la protonthérapie dans le traitement du cancer va rester lent et cyclique, nous estimons que la valorisation actuelle s’inscrit dans un scénario conservateur de pénétration inférieur à 1% des cancers d’ici 2030."

Matthias Maenhaut a donc décidé de revoir substantiellement à la hausse ses prévisions d’ebitda de 2021 et 2022. Dans la foulée, il a doublé son objectif de cours à 18,5 euros, le niveau le plus élevé parmi ceux attribués à l’action.   

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés