L'avenir toujours plus incertain d'ASIT Biotech

La société a indiqué poursuivre ses efforts de valorisation de ses actifs pendant le sursis récemment étendu jusqu’au 11 février 2021. ©David Plas

ASIT Biotech a annoncé ce mercredi que le partenariat annoncé le 20 septembre dernier ne se concrétiserait pas. La biotech procède également à un changement de CEO.

À l'issue d'un conseil d'administration, la société biopharmaceutique belge, spécialisée dans la recherche et le développement de produits d’immunothérapie innovants pour le traitement des allergies, a estimé que les conditions pour transformer le préaccord annoncé le 20 septembre dernier avec le partenaire actif dans l’allergie (et qui avait notamment fondé la demande de prorogation de sursis) en un accord définitif ("binding") n'étaient pas réunies.

Selon la biotech, ses activités ne nécessitent plus la contribution de 2 profils seniors tels que ceux de Michel Baijot (CEO) et Frank Hazevoets (CFO).

ASIT Biotech a toutefois indiqué que la société poursuivra ses efforts de valorisation de ses actifs pendant le sursis récemment étendu jusqu’au 11 février 2021.

Selon la biotech, ses activités ne nécessitent plus la contribution de 2 profils seniors tels que ceux de Michel Baijot (CEO) et Frank Hazevoets (CFO). Dès lors, Michel Baijot a décidé de se retirer de son poste et est remplacé par Frank Hazevoets.

Michel Baijot, que le conseil d'administration a remercié pour l’exercice de son mandat de CEO, pointant cependant "des résultats insatisfaisants en études cliniques", reste engagé dans la société comme administrateur.

Le titre d'ASIT Biotech a fini sur une légère hausse de 0,42% à 0,19 euro à la Bourse de Bruxelles ce mercredi.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés