L'ex-site Palmolive de Milmort va revivre grâce à Accessia Pharma

Accessia Pharma, une infrastructure de 3.000 m² de laboratoires, de salles blanches et d’espaces mutualisés, sera inaugurée le 26 février prochain. ©BELGA

Cinq ans après une triste fermeture, l’ex-site R&D de Colgate-Palmolive à Milmort ( dans le zoning de Herstal) va revivre. Les nouvelles infrastructures mises en location à l’attention des entreprises actives dans le secteur des biotechs sont désormais fonctionnelles.

Après avoir été brièvement occupés par la société de transport Jost Group, 3.300 m² de locaux ont été réaffectés. Les travaux ont démarré dès 2016. Ils ont déjà permis d’accueillir les premiers occupants l’an dernier. Avec l’ajout de nouvelles salles blanches pour les locataires, 7 salles de production autonomes sont désormais disponibles.

Accessia Pharma
  • 3.000 mètres carrés de laboratoires, salles blanches et d’espaces mutualisés à destination des biotechs.
  • Objectif : donner accès à des infrastructures répondant aux normes de productions cliniques.
  • Capital : 4 millions d’euros. Pour un investissement total de 17 millions.
  • Partenaires : Sofipôle (SRIW), Meusinvest, Intégrale Immo Management et la SFPI. Chacun détient 25% des parts.

C’est Accessia Pharma qui occupe désormais Milmort. À la création de cette société anonyme, on trouve conjointement la Sofipôle (SRIW), Meusinvest et Intégrale Immo Management. Au trio initial est venu s’ajouter mi-2017 un quatrième actionnaire, la SFPI, tous étant désormais à parts égales (25%) pour un capital global de 4 millions d’euros.

"La première assemblée générale des actionnaires aura lieu le mois prochain, quelques jours après l’ouverture officielle des installations en présence du ministre wallon de l’Economie. Le financement total du projet atteint aujourd’hui plus de 17 millions d’euros. Il est soutenu en grande majorité par l’actionnariat public, mais également par les banques", précise Benjamin Boinem, le jeune directeur adjoint de la nouvelle structure pour biotechs.

Temple de la norme

L’infrastructure – 3.000 m² de laboratoires, de salles blanches et d’espaces mutualisés – sera inaugurée le 26 février prochain par Pierre-Yves Jeholet, un régional de l’étape. L’ensemble est d’ores et déjà mis à la disposition des sociétés et start-ups actives dans le domaine des biotechnologies et du secteur pharma.

Depuis plus de 15 ans déjà, ce secteur est un des turbos de l’économie wallonne. C’est pour permettre à ces entreprises en devenir de disposer d’infrastructures répondant aux normes de production pharmaceutiques (GMP) pour la production de leurs lots cliniques et commerciaux qu’Accessia Pharma a vu le jour.

"Ces normes internationales incontournables impliquent pour les entreprises des investissements importants dans leurs propres installations ou une délégation de leur production à un manufacturier. Et jusqu’ici, pour la majorité des PME, le choix se limitait souvent à l’intervention d’un manufacturier. Désormais, elles pourront faire appel à nos installations, tout comme ces mêmes manufacturiers d’ailleurs", explique Benjamin Boinem. Selon lui, le site actuel sera d’ailleurs amené à grandir et dispose d’un terrain de 3 hectares pour le faire.

Boucler la chaîne

C’est à l’occasion d’un atelier ayant pour thème les industries du futur et organisé par le GRE-Liège en 2015 qu’est né le projet Accessia Pharma. L’objectif ciblé, avec un ancrage liégeois à valeur ajoutée, est déjà identifié: donner accès à des infrastructures GMP en location pour toutes les entreprises qui le souhaitent.

"Cela constituera un hub haute technologie pour les entreprises actives dans la production axée sur le secteur de la santé."
Benjamin Boinem
ditrecteur adjoint d’Accessia Pharma

"Nous voulions alors compléter la chaîne de valeur régionale déjà riche, à laquelle manquait encore un maillon industriel stratégique. Mais le site de Milmort disposera également de bureaux et de laboratoires mis à disposition des entreprises et des prestataires de services (assurance et contrôle de qualité, support régulatoire). Cela constituera un hub haute technologie pour les entreprises actives dans la production axée sur le secteur de la santé", précise encore le futur patron, lui-même formé à l’ULg avant d’œuvrer dans le secteur pharmaceutique local et les essais cliniques (ATC Pharma).

À fond la compétitivité

"Le soutien du GRE-Liège, des pôles de compétitivité wallons (BioWin et Mecatech), du Wallonia Space Logistics (WSL) et du Wallonia Biotech Coaching (WBC) est fondamental dans le développement futur d’Accessia. C’est pourquoi nous avons voulu les impliquer dès le départ dans le projet", insiste le président d’Accessia, Jean Smal, qui ajoute que d’autres synergies sont actuellement à l’étude avec l’université et le CHU de Liège, notamment au niveau de B2H (Hub du secteur de la santé à Liège). L’objectif est de positionner Accessia Pharma dans la stratégie de redéploiement régional ciblée et qui séduit pour l’instant pas mal de sociétés étrangères actives dans le secteur visé.

Lire également

Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content