L'UE va créer un mécanisme de transparence sur les exportations de vaccins

©EPA

Après la réduction des livraisons annoncée par AstraZeneca, l'Union européenne veut que les sociétés pharmaceutiques jouent la transparence sur les exportations de vaccins Covid-19.

Visiblement non satisfaits de leurs entretiens lundi avec le groupe anglo-suédois AstraZeneca, l'Union européenne et ses États membres ont maintenu mardi la pression sur les laboratoires pharmaceutiques pour qu'ils honorent leurs promesses de livraisons de vaccins contre le Covid-19.

Après Pfizer, qui a annoncé le 15 janvier une légère réduction temporaire de sa production, AstraZeneca a informé vendredi l'UE que ses livraisons seraient inférieures aux volumes convenus avec la Commission, en raison d'un problème de production. Ce qui a poussé la présidente de l'exécutif européen, Ursula von der Leyen, à annoncer, lors du Forum de Davos, la mise en place d'un mécanisme de transparence des exportations de vaccins pour forcer les groupes pharmaceutiques à respecter leurs engagements.

"Je peux comprendre qu'il y ait des problèmes de production, mais cela doit affecter tout le monde de la même manière."
Jens Spahn
Ministre allemand de la Santé

Cette initiative, qui sera concrétisée d'ici la fin de la semaine, ne sera toutefois pas liée à une éventuelle interdiction d'exportation. Elle a reçu le soutien de la France et de l'Allemagne. "Je peux comprendre qu'il y ait des problèmes de production, mais cela doit affecter tout le monde de la même manière", a fait valoir Jens Spahn, le ministre allemand de la Santé.

Transparence

L'Union européenne a dépensé pas mal de fonds pour le développement des capacités de fabrication et elle estime que les laboratoires pharmaceutiques doivent assurer la transparence sinon sur la production, au moins sur la répartition des doses.

Une nouvelle réunion entre l'exécutif européen et AstraZeneca est prévue mercredi. L'entreprise pharmaceutique aurait proposé lundi, lors de deux réunions d'urgence avec des représentants de l'UE, de fournir aux Vingt-sept leurs premières doses de vaccins dès le 7 février, avec une semaine d'avance sur le calendrier prévu. Elle aurait également envisagé une diminution moins importante que prévu des livraisons pour février, sans s'engager pour le mois suivant. De son côté, l'UE a demandé à AstraZeneca si elle pouvait réorienter vers l'UE des doses produites en Grande-Bretagne, au moins jusqu'en mars.

Vaccin efficace pour les 65 ans et +

Mardi, AstraZeneca et le ministère de la Santé allemand ont par ailleurs réfuté fermement les informations de deux médias allemands, qui avaient avancé que le vaccin contre le Covid-19 du groupe anglo-suédois n'était quasiment pas efficace pour les personnes de plus de 65 ans.

Le vaccin d'AstraZeneca devrait être approuvé ce vendredi en Europe. De son côté, le groupe américain Johnson & Johnson a fait savoir qu'il pourrait bientôt communiquer sur les détails de l'étude de phase 3 de son vaccin Covid. Mis au point par sa filiale belge Janssen Pharmaceutica, ce vaccin ne nécessite qu'une seule dose. Le géant américain compte soumettre ce vaccin aux autorités pour autorisation dans les prochaines semaines.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés