La biotech carolo iTeos Therapeutics lève 125 millions de dollars contre le cancer

Michel Detheux, CEO d'iTeos, a été chercher cinq nouveaux investisseurs américains. ©Anthony Dehez

La société du Biopark de Gosselies lève 125 millions de dollars pour soutenir le développement clinique de ses deux programmes d’immunothérapies innovantes contre le cancer. Un montant colossal qui propulse définitivement la société wallonne comme acteur de classe mondiale en immuno-oncologie.

C’est la plus importante levée de fonds de l’histoire des sciences du vivant en Wallonie. La biotech iTeos Therapeutics a annoncé mercredi avoir conclu un financement de série B2 de 125 millions de dollars. Un apport d’argent frais qui servira à soutenir les deux grands programmes de traitements anticancéreux de la société et à alimenter son pipe-line préclinique.

Ce nouveau tour de financement voit l’entrée de cinq nouveaux investisseurs américains: RA Capital Management et Boxer Capital – qui ont joué le rôle de leaders –, ainsi que Janus Henderson Investors, RTW Investments et Invus. Ceux-ci ont rejoint les investisseurs précédents, à savoir MPM Capital, HBM Partners, 6 Dimensions Capital, Curative Ventures, Fund+, Vives Louvain Fonds technologique, ainsi que les invests publics belges SRIW et SFPI. "Les cinq nouveaux investisseurs américains ont investi pour 80 millions de dollars", explique le CEO d’iTeos, Michel Detheux. "Vingt millions viennent des investisseurs historiques, notamment belges, et 25 millions du tour précédent ont été inclus dans cette nouvelle levée, aux conditions de l'actuelle levée. C’est une manière de trouver le meilleur équilibre entre l’intérêt des anciens investisseurs et des nouveaux investisseurs." 

Différents types d'agressions

Spin-off de l'UCLouvain et de l'Institut Ludwig pour la recherche sur le cancer, iTeos a deux importants programmes en développement avancé. Le premier est un produit candidat appelé EOS-850, qui fait déjà l'objet d'une étude clinique de phase 1/2 avec des patients atteints de différentes tumeurs solides. Cette molécule s'attaque aux mécanismes que les tumeurs mettent en place pour échapper au système immunitaire, que celui-ci soit stimulé par des médicaments (dans le cas d'une immunothérapie) ou qu'il s'agisse de la réponse normale face à différents types d'agressions.

80 millions
USD
Les cinq nouveaux investisseurs américains ont investi pour 80 millions de dollars.

Cette étude, qui se déroule entre autres dans différents centres en Belgique, est menée en monothérapie, mais également en complément avec un traitement anti-cancer déjà utilisé. iTeos a en effet conclu fin 2019 un accord avec le groupe américain Merck pour évaluer l'innocuité et l'efficacité de son produit phare en combinaison avec le traitement d'immunothérapie Keytruda.

D'autres programmes précliniques

La biotech carolo vient par ailleurs de débuter la première partie d’un autre essai clinique de phase 1/2 pour un deuxième produit candidat, un anticorps (dénommé EOS-448) qui cible un antigène spécifique. Ce deuxième produit vise à la fois des cancers solides et des tumeurs malignes hématologiques. Il fait partie d'une nouvelle classe d'immunothérapies très prometteuses connues sous l'acronyme TIGIT. "Il y a un intérêt énorme dans ce domaine, basé sur des résultats initiaux de l'américain Genentech, qui fait partie de Roche, dans un programme de ce type" précise le CEO d'iTeos. "Genentech a annoncé qu’ils avaient commencé huit études cliniques de phase 3, dont les résultats seront dévoilés fin mai. Si ces résultats sont réellement positifs, TIGIT sera le premier programme de nouvelle génération en oncologie à être validé pour des tumeurs solides et deviendrait ainsi le programme le plus désiré par l’industrie pharmaceutique."

Le nouveau financement soutiendra également l'avancement de programmes précliniques supplémentaires de la société. iTeos avait déjà signé en juin 2018 une levée de fonds de 64 millions d'euros et a reçu plus récemment un total de 15 millions d'euros de la Région wallonne en financement non dilutif. Le tour précédent a permis l'engagement de plusieurs pointures du secteur biopharma international, la création d'un bureau outre-Atlantique et le lancement d’une ambitieuse stratégie de développement clinique. "Grâce à la fois à nos résultats cliniques annoncés en interne et à cet environnement compétitif très positif, on a pu positionner iTeos de manière très attractive vis-à-vis des investisseurs internationaux, à la fois américains et européens" fait encore valoir Michel Detheux. "On a maintenant un soutien financier pour continuer à développer les meilleures options possible pour le futur d’iTeos, en augmentant nos activités ici en Belgique et aux USA"    

"Tous les scénarios restent possibles après cette levée de fonds."
Michel Detheux
CEO d'iTeos Therapeutics

Toute la recherche et les développements préclinique et clinique sont restés à Gosselies, où travaillent actuellement une quarantaine de personnes. Un chiffre appelé à croître, selon le CEO qui estime que "tous les scénarios restent possibles après cette levée de fonds", qu'il s'agisse d'une entrée en bourse ou de partenariats avec des big pharmas. 

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés