Publicité

La biotech liégeoise Xpress Biologics reprise par le fonds français ArchiMed

L'ADN plasmidique est le matériau de départ le plus demandé pour la production de médicaments dans le domaine des thérapies géniques et cellulaires. ©Bloomberg

ArchiMed est devenu actionnaire majoritaire de Xpress Biologics, aux côtés de Noshaq et des fondateurs. Bruno Venanzi faisait partie de ceux qui ont revendu.

Nouvelle opération de reprise dans le secteur biotechnologique wallon: la société française d'investissement ArchiMed, spécialisée dans les secteurs de la santé, a pris une participation majoritaire dans la biotech liégeoise Xpress Biologics.

Implantée aujourd'hui sur le pôle biopharmaceutique Accessia Pharma de Herstal après avoir démarré dans la tour Giga, au CHU de Liège, Xpress Biologics a été fondée en 2014 par trois anciens d’Eurogentec.

Un marché en forte expansion

La société, qui compte une vingtaine de collaborateurs, est spécialisée dans les procédés de fabrication à petite échelle d'ADN plasmidique et de protéines thérapeutiques destinés aux phases pré-cliniques des vaccins ou des thérapies.

"Xpress Biologics était arrivée à un tournant et devait répondre aux besoins grandissants du marché."
Benoît Fellin
Invest manager Noshaq

L'ADN plasmidique est le matériau de départ le plus demandé pour la production de médicaments dans le domaine des thérapies géniques et cellulaires, ainsi que pour les vaccins à base d'ARNm, comme certains utilisés contre le Covid-19. Le marché de l'ADN plasmidique, d'une valeur estimée à 1,1 milliard de dollars, devrait croître à un taux élevé à deux chiffres au cours des cinq prochaines années.

Les fondateurs restent

Le montant de la transaction n'a pas été communiqué. En prenant le contrôle de l'entreprise, le nouvel acquéreur a proposé à l'invest public Noshaq et aux trois fondateurs - Christian Rodriguez, Marc Daukandt et Philippe Ledent -, qui sont toujours actifs dans la société, de poursuivre l'aventure et de réinvestir dans le projet.

Une scientifique néerlandaise spécialisée en gestion d'entreprises bio-pharmaceutiques, Carola Jüstel, fondatrice et dirigeante de la société de conseil amstellodamoise Syram, a été nommée CEO. Parmi les actionnaires qui ont revendu, on retrouvait le président du Standard Bruno Venanzi, qui détenait un peu plus de 10% du capital de l'entreprise. 

Un plan d'investissement "ambitieux"

"Après avoir augmenté une première fois ses moyens de fabrication, Xpress était arrivée à un tournant et devait répondre aux besoins grandissants du marché", a commenté Benoît Fellin, Invest manager et responsable du dossier chez Noshaq. "Un plan d'investissement ambitieux pour accroître à nouveau les capacités de production a été mis sur la table. C'est pourquoi on s'est mis à la recherche d'un partenaire stratégique pour pouvoir aider l'entreprise dans cette phase de développement ambitieuse", poursuit Benoit Fellin.

3 milliards
d'euros
ArchiMed gère plus de 3 milliards d'euros d'actifs de santé à travers ses différents fonds.

Avec des bureaux aux États-Unis et en Europe, ArchiMed, basé à Lyon, est une société d'investissement de premier plan axée exclusivement sur les secteurs de la santé. Elle gère plus de 3 milliards d'euros d'actifs de santé à travers ses différents fonds. Au cours des vingt dernières années, l'équipe de direction d'ArchiMed a directement géré et investi dans plus de 80 petites et grandes entreprises de soins de santé dans le monde, représentant plus de 50 milliards d'euros de valeur combinée.

En quelques années, les sociétés wallonnes de sous-traitance dans les thérapies géniques et cellulaires  - Henogen, Delphi Genetics, Eurogentec, MaSTherCell, Exothera et Xpress Biologics - ont connu un développement parfois fulgurant. Beaucoup d'entre elles ont été intégrées dans des groupes étrangers.  

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés