La direction de GSK tente de rassurer les syndicats

À terme, toute la production encore présente à Rixensart sera transférée sur le site de Wavre ou ailleurs. ©AFP

Certains vaccins, comme celui contre la malaria, quittent la Belgique. Mais d'autres, comme celui de l'allemand Curevac contre le Covid-19, seront produits sur le site de Wavre.

Deux assemblées générales des travailleurs ont été organisées ce mardi matin sur les sites de GSK à Rixensart et à Wavre, en raison d'inquiétudes des syndicats quant à la délocalisation prochaine hors de Belgique de certains départements et produits. Les travailleurs affiliés à la FGTB Chimie – qui avait déposé un préavis de grève – se sont croisé les bras durant la journée. Certains représentants syndicaux estiment que le groupe est engagé dans un désinvestissement dans la filière vaccin, qui s'illustrerait par la place modeste de GSK dans la course au vaccin contre le Covid-19.

"GSK a investi 600 millions d’euros sur les sites belges ces dernières années, il ne va pas les fermer demain"
Elisabeth Vandamme
Porte-parole de GSK en Belgique

La direction a tenté de rassurer le personnel en expliquant que les mouvements envisagés relevaient de l'activité normale au sein d'un grand groupe. "GSK a investi 600 millions d’euros sur les sites belges ces dernières années, il ne va pas les fermer demain", a fait valoir Elisabeth Vandamme, la porte-parole du groupe pharmaceutique britannique en Belgique. GSK reconnaît avoir annoncé il y a un mois le transfert de son vaccin antipaludique, développé pendant 30 ans en Belgique, à un producteur indien. Le vaccin contre l’hépatite B pourrait, lui, partir à Singapour.

Le vaccin Curevac arrive

"Mais dans le même temps, nous avons annoncé la production sur notre site de Wavre de 100 millions de doses du vaccin de Curevac. Et nous allons aussi recevoir le vaccin RSV (virus respiratoire syncytial), celui contre la méningite et de nouveaux adjuvants" a encore relevé Elisabeth Vandamme, en ajoutant que d'autres mouvements auront lieu au sein du groupe puisque le site historique de Rixensart, plus ancien, ne devrait plus abriter à l'avenir que de la R&D et plus de production.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés