La medtech liégeoise Osimis lève 2,3 millions

©IMAGEGLOBE

La petite société liégeoise Osimis, spécialisée dans l’imagerie médicale, a bouclé un troisième tour de financement, à hauteur de 2,3 millions d’euros, afin de poursuivre son développement et de répondre à une forte demande.

Osimis est la première spin-off du CHU de Liège. Son objectif est de rendre l’accès à l’imagerie médicale efficace par l’utilisation de logiciels open source, principalement Orthanc.

La solution Lify de la société simplifie quant à elle l’échange et la consultation des examens d’imagerie médicale. Cette plateforme est très ergonomique et appréciée par de plus en plus d’experts, car elle permet une prise en main et un déploiement rapide et ergonomique d’Orthanc pour le secteur de la santé: échanges inter-hospitaliers, diffusion auprès des patients, intégration avec des partenaires en intelligence artificielle.

Docteur en sciences informatiques de l’ULiège et spécialisé en traitement d’images numériques, Sébastien Jodogne, chief scientific officer (CSO), a initié le projet Orthanc dès 2011 au sein du département de physique médicale du CHU de Liège.

Marché de niche

Incubée par WSL et localisée au Val Benoît, la société occupe 15 personnes. Experte dans un marché de niche mondial, Osimis ambitionne de renforcer sa présence en Europe, en Amérique du Nord et en Asie. L’équipe d’Osimis est la principale contributrice au projet libre Orthanc pour l’imagerie médicale. Ce code a déjà été téléchargé plus de 230.000 fois dans plus de 190 pays.

"Cette levée va permettre d’accélérer le développement de la plateforme Lify."
Frédéric Lambrechts
CEO d’Osimis

Pour sa troisième année, Osimis a doublé ses ventes à 0,5 million d’euros et est actuellement déjà actif dans 14 pays. Parmi ses 60 clients et partenaires, 22 sont des hôpitaux.

"Cette levée de fonds va permettre d’accélérer le développement et l’expansion internationale de la plateforme Lify, a fait valoir Frédéric Lambrechts, CEO de l’entreprise. Notre objectif est d’améliorer le trajet de soin et la vie du patient, à travers toutes les dimensions de l’imagerie médicale."

Les fonds spécialisés W.IN.G (de la SRIW), Spinventure (groupe Meusinvest) et BeAngels ont participé au nouveau tour de table. S’ajoutent encore principalement les cofondateurs Alain Mazy, Yves Warnant, Valérie Michel, Vincent Keunen et le CHU de Liège.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect

Messages sponsorisés

n