La medtech suisse Sequana lève 8,5 millions et s'installe à Gand

L'entreprise suisse s’installe à Gand sous l’impulsion de son président Rudy Dekeyser. Ce dernier a été directeur de l'Institut flamand de biotechnologie (VIB) et est maintenant à la tête de Life Sciences Partners (LSP), un fonds d'investissement néerlandais qui soutient les sociétés biopharmaceutiques.

Sequana Medical, une start-up suisse, a décidé de quitter Zurich pour venir s’installer à Gand. Sequana est une medtech qui a mis au point une pompe ("Alfapump") implantée dans l'abdomen pour lutter contre les maladies du foie, notamment l’ascite réfractaire (accumulation chronique de liquide dans le ventre).

Sequana a levé à l’occasion quelque 8,5 millions d'euros auprès d'investisseurs pour amener son produit sur le marché. Les investisseurs existants, notamment LSP et Capricorn Venture Partners, ont participé à ce tour de table. Ils ont été rejoints par de nouveaux venus: le fonds d’investissement Newton Biocapital d’Alain Parthoens, PMV et SFPI-FPIM.

L’alfapump, de la taille de la moitié d’un smartphone et pesant 95 grammes, est une pompe alimentée par batterie, entièrement implantée et automatique. Elle est rechargée à travers la peau et achemine continuellement l’ascite de la cavité abdominale vers la vessie d’où elle est éliminée de manière naturelle du corps.

Sequana Medical élabore par ailleurs une plateforme d’action pour le traitement de l’insuffisance cardiaque et pour lutter contre d’autres formes de déséquilibres de fluides.

L'entreprise s’installe à Gand sous l’impulsion de son président Rudy Dekeyser. Ce dernier a été directeur de l'Institut flamand de biotechnologie (VIB) et est maintenant à la tête de Life Sciences Partners (LSP), un fonds d'investissement néerlandais qui soutient les sociétés biopharmaceutiques.

L’accumulation de liquide excédentaire dans la cavité abdominale, accumulation nommée ascite, est une complication fréquente dans le cas de maladies du foie en phase avancée, de quelques types de cancer et d’insuffisance cardiaque. S’il n’est pas possible de maîtriser l’ascite avec un régime spécial ou des médicaments, elle est considérée comme étant "réfractaire" à un traitement médical, et la seule option pour les patients consiste à éliminer l’ascite à intervalles réguliers.

En Europe et aux Etats-Unis, il existe environ 100.000 patients souffrant d’ascite réfractaire. L’ascite réfractaire est un problème grandissant et le nombre de patients touchés par cette maladie augmente tous les ans d’environ 10%, cette augmentation étant due à la fréquence croissante de cas de cirrhose alcoolique et virale et à l’augmentation d’une nouvelle population de patients souffrant de maladies du foie apparaissant dans le contexte de l’obésité.

Début 2018, c'est une société autrichienne, Miracor Medical, spécialisée en cardiologie interventionnelle, qui avait quitté Vienne pour rejoindre Liège, levant au passage 25 millions d'euros.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés