La perte nette de Thrombogenics reste stable

©Emy Elleboog

Au premier semestre 2018, la perte nette du groupe s'élève à 15,2 millions d'euros (soit -0,39 euro par action).

Au cours des six premiers mois de l'année, les revenus de Thrombogenics se sont élevés à 3,8 millions d'euros, résultant des ventes de JETREA®. Le bénéfice brut de la société atteint 2,6 millions d'euros sur la même période alors que la perte nette du groupe s'élève à 15,2 millions d'euros (soit -0,39 euro par action), identique à celle du premier semestre 2017.

Au 30 juin 2018, ThromboGenics disposait d'une trésorerie et d'investissements de 101,4 millions d'euros contre 115,7 millions d'euros à fin décembre 2017. La société précise que ces deux chiffres incluent la participation en capital de 10 millions d'euros reçue de Novartis

Pour rappel, une assemblée générale extraordinaire a voté le 3 septembre dernier le changement de nom de Thrombogenix. La société deviendra officiellement "Oxurion" dans "les jours et les semaines qui suivent". "Nous sommes ravis des progrès importants que nous avons réalisés jusqu’à présent cette année, car nous nous sommes concentrés sur l’avancement de notre portefeuille de nouveaux médicaments pour traiter les troubles oculaires chez les diabétiques. Le changement de nom reflète nos ambitions dans le traitement des troubles de la rétine", a commenté Patrick De Haes.

Globalement, la biotech estime que les résultats de son pipeline de médicaments pour les troubles de la rétine sont satisfaisants. "Nous avons progressé dans l'étude de phase 2 du THR-317 et dans l'étude clinique du THR-14", a notamment estimé Patrick De Haes.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content